Berline ? Monospace ? SUV ? Aujourd’hui, les catégories bien délimitées sont obsolètes. Nombre de berlines se prennent pour des monospaces. Et beaucoup de SUV baissent la tête pour ressembler à des berlines. La 3008 ? Elle se veut les trois à la fois ! Ce qui s’appelle être à la croisée des chemins…

Par Jean-Michel Cravy


Ça n’est plus une nouveauté, c’est, comme on dit, une tendance lourde… Renault avait inventé, avec le Scénic, le monospace compact à base de berline (Mégane). Peugeot, de son côté, avait fait gonfler une berline classique pour qu’elle se fasse (presque) aussi grosse qu’un monospace (307, puis 308). Une voiture « volumique » selon la terminologie Peugeot. Un vilain mot… Aujourd’hui, avec la 3008, Peugeot pousse encore plus loin le concept de métissage (ah, le joli mot !).

De quoi s’agit-il ? De partir d’un constat. La clientèle veut de plus en plus d’habitabilité et de volume de chargement dans une taille raisonnable. Un esprit monospace, quoi. Mais sans renoncer aux charmes de la conduite d’une berline classique. Et puis, elle est aussi tentée par l’aventure du SUV, du « petit/gros » 4x4, qui confère (pas toujours à raison) un certain sentiment de sécurité dû à la transmission intégrale et à la position de conduite haute. Mais pourquoi faire, au fond ? Pour escalader les trottoirs des cités ? Pour accéder en toute sécurité, une fois l’an, à la station de ski ? Et pour se faire pourrir d’injures le reste du temps par les « écolos-militants-qui-dictent-le-politiquement-correct-en-culpabilisant-les-amateurs-de-4x4 » ?


Poursuivons le constat. Grâce aux « vertus » (?) du bonus/malus écologique, les SUV 4x4 sont mis au ban de la société. Et en réalité, leurs spécificités techniques (non négligeables !) ne sont utiles qu’à raison de 1% de leur temps d’utilisation. Et encore… Surtout qu’une majorité de ces « 4x4 » urbains sont en réalité des… deux roues motrices. Un monospace alors ? Oui, c’est bien pratique. Pour que les gosses se sentent chez eux, comme à la maison. Pour transporter des tas de trucs (forcément indispensables !) achetés dans les supermarchés d’ameublement. Sauf qu’un monospace, ça a une gueule de monospace… Pas toujours glamour. Une berline conventionnelle, alors ? Oui, c’est plus sexy, en usage quotidien. Sauf que ça ne se prête pas toujours à tous les besoins, fussent-ils extrêmement potentiels, c’est-à-dire purement fantasmatiques…

Alors Peugeot, membre « dirigeant » du groupe Peugeot/Citroën, s’est dit qu’il y avait un créneau à explorer, entre l’équivalent sochalien d’une berline C4, et l’équivalent d’un monospace C4 Picasso. Quelque chose qui serait de l’ordre de la berline gonflée (volumique, puisque c’est le terme officiel) mâtinée de monospace, sans être tout-à-fait un monospace, et d’un SUV… sans être un 4x4 à part entière… Vous me suivez ? Un objet à mi-chemin entre une 308 SW (un break classiquement dérivé d’une berline) et un 4007 qui, lui, doit tout à un SUV 4x4 conventionnel « made by Mitsubishi ». C’est la… 3008 !

Métissage, on vous dit ! Un objet à double zéro, qui signe chez Peugeot les voitures un tantinet décalées, transversales. Qui prennent les chemins de traverses, quoi. De quoi justifier l’appellation, souvent usurpée, de crossover, mais ici parfaitement légitime.


La 3008, on l’aura deviné, est bâtie sur une plateforme de berline 308. Un peu plus longue (4,36 mètres contre 4,28 m), à peine plus large (1 cm !), mais sensiblement plus haute (1,64 m contre 1,50 m). Une allure massive, plutôt imposante, pas vraiment gracile évidemment. Mais c’est voulu. Et la calandre opère un certain virage esthétique, avec l’abandon de l’agressivité de plus en plus marquée qui caractérisait les produits Peugeot jusqu’à présent. Avec ses flancs hauts, en tout cas, la 3008 inspire un certain sentiment de robustesse, de sécurité à ceux qui vont prendre place à bord. Même si c’est dans un volume monocorps, cinq personnes, pas plus. Comme dans n’importe quelle berline…

Pour ceux qui souhaiteraient bénéficier d’un monospace sept places tout en restant fidèle à la marque au lion, ils n’auront plus longtemps à attendre. Car, oui, Peugeot, après s’être longtemps défendu de vouloir copier Citroën, en jouant sa carte perso, avec le concept SW, va finalement se ranger à la tendance générale, en dévoilant au prochain salon de Francfort un clone du C4 Picasso. De sorte que Peugeot va pouvoir disposer d’ici à la fin de l’année d’un éventail de propositions allant de la stricte berline (308) au SUV 4x4 (4007) en passant par un monospace « grande famille », et donc, la 3008.


La 3008... A bord, la position haute est de rigueur. Nombre d’usagers apprécient ce sentiment de dominer la route, et de pouvoir profiter du paysage qui défile. Sensation encore accentuée par le grand toit panoramique en verre (en option à 600 € en finition Premium Pack, et en série sur les finitions supérieures). Les passagers apprécieront l’espace qui leur est alloué, pour se détendre, et étendre leurs jambes.


Mais la vraie surprise, c’est, sous le pare brise avancé qui dégage bien la vue, le poste de conduite, digne… d’une voiture de sport. Peugeot dit : un cockpit d’avion. Nous, nous dirions un tableau de bord… d’Audi. Rien que ça ! Mais après tout, pourquoi ne pas copier les meilleures idées ? Puisque ce sont les meilleures… Tout y est : les compteurs, le retour de casquette enveloppant les bouches d’aérations triangulaires et la console haute (recelant un rangement d’une contenance record : 14 litres !) qui isole le conducteur de son passager, et terminé par une poignée de maintien. Vrai : on se croirait au volant d’une Audi R8 ! C’est en tout cas superbe, et très bien réalisé, avec des finitions presque dignes… d’une Audi, c’est dire !


Mais, même si cette position de conduite est très suggestive, on a quand même affaire à une auto à vocation d’abord familiale et utilitaire. Le coffre d’abord.  Vaste, comme il se doit (432 dm3 en configuration classique). On y accède  par un hayon, secondé par un volet inférieur qui fait office de plan de chargement pouvant supporter jusqu’à 200 kg.


Les dossiers de sièges arrière sont escamotables pour former un plancher parfaitement plat. Et dans quelques mois, le siège passager avant pourra, lui aussi, être mis en tablette pour augmenter encore la longueur disponible, de quoi insérer une planche à voile par exemple… Par ailleurs quelques astuces comme la hauteur de coffre réglable sur trois niveaux, ou la lampe torche baladeuse rendent l’utilisation de la soute à bagages particulièrement pratique.

Côté motorisations, la 3008 affiche complet entre les diesel (1.6 HDi FAP de 110 ch, en boîte 6 rapports, classique ou robotisée, 2.0 HDi FAP 150 ch en boîte manuelle 6 rapports, ou 163 ch en boîte auto, plutôt pénalisée avec ses 176 g/km de CO2) et les moteurs essence (1.6 VTi 120 ch ou 1.6 THP, turbocompressé pour offrir 150 ch).

Et puis Peugeot, avec le lancement de la 3008, a profité de l’occasion pour introduire quelques innovations intéressantes. D’une part un affichage tête haute, indiquant la vitesse, et aussi l'espace de sécurité dont on dispose avec la voiture qui précède (exprimée en secondes), paramétrable à loisir par le conducteur. On a déjà vu ça ailleurs (Corvette, BMW). L’originalité est que cette fois les informations ne sont pas projetées sur le pare brise, mais sur un petit écran transparent et escamotable.

D’autre part un contrôle dynamique du roulis, par l’addition d’un troisième amortisseur central sur le train arrière des motorisations les plus performantes (1.6 THP et 2.0 HDi FAP), grâce à un amortisseur central qui réagit sur la barre de torsion. Très efficace, mine de rien… Nous l’avons testé avec le moteur essence 1.6 THP de 150 chevaux, pour lequel il faudra s’acquitter d’un malus de 705 €. Et c’est vrai que malgré ce gabarit généreux et cette masse non négligeable (1460 kilos), la 3008 s’est montrée incisive et efficace comme une… Peugeot, c’est-à-dire, comme on aime. Sans jamais aucune dérive du train arrière (plaisanterie réservée aux vraies sportives), mais très précise, et rivée au sol. Un joli mariage avec un moteur qui a autant de souffle qu’un diesel, à cylindrée égale.


Nous avons également eu la possibilité de tester la version diesel 1.6 HDi 110 chevaux, qui devrait faire l’essentiel des ventes, forcément plus calme en termes de performances, ce qui ne l’empêche pas d’émettre des sonorités pas très gracieuses, et un peu trop présentes dans l’habitacle. Si la puissance absolue n’est pas considérable, le couple, en revanche, permet d’assurer des remises en action assez correctes, du moins à vide, sans cinq passagers et leurs bagages. Mais enfin, avec un bonus écologique de 200 € et une conso moyenne de 5,5 l/100, il ne faut pas se montrer trop exigeant. Mais par contre, nous avons éprouvé une certaine déception côté comportement routier. Beaucoup de roulis en virage, une certaine sensation de flou dans le toucher de route… L’absence de contrôle de roulis réservée aux motorisations les plus huppées ?

Non… La version dont nous disposions était équipée du Grip Control, qui confère à la 3008 des ambitions « hors bitume », bien qu’elle ne soit qu’une simple traction avant. Un pack composé d’un antipatinage qui optimise la motricité du train moteur dans des utilisations off road, avec une molette paramétrable selon cinq modes : standard, neige, tout-chemin (boue, terre, herbe humide), sable, ESP off. (comme un… 4x4 Land Rover, quoi !) et de pneumatiques mixtes de type « mud & snow » montés sur des jantes de 16 pouces, au lieu des 17 pouces de série. Et ça change tout. Autant ce pack « off road » paraît utile, et sans doute efficace dans des conditions difficiles, comme l’accès hivernal à une station de ski (ce que nous vérifierons en temps utile), autant, à cause de pneus à flanc haut et moins rigide, il amoindrit quelque peu la belle précision de châssis ressentie précédemment. Un rapide galop sur une  3008 diesel dépourvue du pack Grip Control (équipé, donc de roues « été » de 17 pouces) nous a vite rassurés sur ce point.

Alors, finalement, cette 3008, remplit-elle son programme « transversal » ? Assurément oui. Ni tout-a-fait berline, ni tout-a-fait monospace, mais un peu des deux quand même. Pas véritablement SUV conventionnel, mais apte, à l’occasion, à quelques escapades en dehors du bitume… Le risque était que la 3008, voulant plaire à tout le monde, ne satisfasse finalement personne. C’est loin d’être le cas. Et d’autant plus que ses tarifs, démarrant à un peu plus de 21 000 €, sont plutôt une bonne surprise. La 3008 risque bien de mordre les mollets de pas mal de valeurs établies, comme le Renault Scénic troisième génération, ou le Nissan Qashqai…

J.-M. C.




La gamme 3008 est déclinée en finitions Confort Pack, Premium, Premium Pack, et Féline en haut de gamme.

Essence

1.6 VTi 120 ch : de 21 350 à 22 750 €
1.6 THP 150 ch : de 24 250 à 28 650 €

Diesel
1.6 HDi 110 ch : de 23 900 à 30 300 €
2.0 HDi 150 ch : de 27 300 à 31 700 €


Publié dans : Essais françaises - Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

auto panorama, c'est quoi ?


Auto Panorama est un nouveau site d’information de l’actualité automobile, réalisé et dirigé par un essayeur spécialisé qui a exercé ses talents pendant plus de vingt ans dans les rédactions les plus prestigieuses (l’Automobile Magazine, l’Auto Journal, VSD et beaucoup d’autres).

" Eh oui, vingt ans déjà que je lime le bitume sur toutes les routes et les circuits du monde, au volant de toutes les voitures de production, de sport et même de compétition...
Aujourd’hui, j’ouvre avec vous un nouveau chapitre, sur internet cette fois, toujours avec la même rigueur, toujours avec la même passion, malgré ces temps difficiles. Mais tant qu’il y aura des hommes pour aimer voitures…
Ici, vous trouverez tous les derniers essais, toutes les nouveautés, les concept cars, tout ce qui fait une actualité riche, foisonnante, passionnante…
Alors, vous montez avec moi ? "


Jean-Michel Cravy

auto panorama, c'est qui ?

Le plein de videos

Le plein de vidéos intéressantes, amusantes, excitantes...
C'est ici !

Recherche

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Recommander

Syndication

  • Flux RSS des articles

Des images au hasard

  • A5-Sportback-11-copie-1.jpg
  • Citroën-DS5-Intérieur8
  • Toyota-Rav4-action5
  • Peugeot-RCZ-21.jpg
  • A5-Sportback-7.jpg
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés