Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 14:41

 Volvo donne une variante rhabillée chez Barbour de la V40 dite Cross Country, qu'il range dans la famille des SUV peut-être de manière abusive. La remarque ne retire rien aux qualités de la voiture, en tous points identiques à celles de sa matrice. De haut niveau, en d'autres termes. La V40 n'a pas terminé troisième au concours de la voiture de l'année sans raison.

Par Jean Bourquin

 

V40CC-essai-5

 

D'abord, les présentations. La Volvo V40 Cross Country se distingue de sa matrice par sa garde au sol rehaussée, portée à 15 cm, et on en reste là pour les spécificités techniques, la transmission intégrale étant quant à elle réservée à la motorisation essence la plus puissante, alias T5 – voir le détail de la gamme ci-dessous. Le reste est affaire de « look », la V40 revêtant l'uniforme de circonstance. Plutôt original, pour le coup, comme en témoignent les sabots de protection en métal latéraux, une disposition à cet endroit de la voiture jamais usitée jusqu'ici. Les arches de roues sont pour leur part dispensées de renforts en plastique noir, une rareté là encore, lesquels renforts composent en revanche l'essentiel des boucliers avant et arrière. Les sabots avant et arrière sont bien sûr de rigueur.

 

A part ça, la V40 Cross Country a droit à des coloris et à des jantes qui lui sont spécifiques – de 16 à 19 pouces en comptant les éléments optionnels -, et le tout ne dénature pas la silhouette de la V40 « originelle », bien au contraire. Ces ajouts ne font pas pièces rapportées et mettent ce faisant encore plus en valeur une ligne sobre et élégante, originale aussi en raison de la forme particulière de la V40. Totale réussite sur le plan esthétique. A l'intérieur, les inscrustations en aluminium cuivré et les selleries bi-ton différencient la V40 Cross Country de la V40 tout court.

 

V40CC-essai-7

 

Tout cela suffit-il à faire de la V40 Cross Country un SUV, comme le prétend Volvo ? Non, en fin de compte, car si elle a les attributs visuels d'un SUV, elle n'en a ni la forme ni la polyvalence, sa garde au sol peu généreuse limitant son usage hors-goudron aux pistes roulantes. La plupart des SUV, même les plus impropres à la pratique tout-terrain, font valoir une garde au sol plus élevée, plus un contrôle de motricité renforcée en guise d'alternative à la transmission 4x4 dans quelques cas, et leur forme de break identifiée en tant que telle les distingue clairement d'une berline. Bref, ce sont des modèles à part entière, ce que n'est pas la V40 Cross Country. Cette dernière fait illusion, mais c'est une belle illusion. On peut craquer, moyennant 1 500 € supplémentaires par rapport à la V40 équivalente.

  

V40CC-essai-8

 

Cette mise au point ne retire rien aux qualités de la V40 Cross Country, en tous points identiques à celles de la V40 – et pour cause, celle-ci ne change alors pas de nature, nous l'avons dit. Encore faut-il savoir deux ou trois choses à propos de la familiale compacte siglée Volvo, laquelle sort de l'ordinaire de l'espèce. De fait, le constructeur a privilégié l'apparence physique de sa voiture, en lui donnant une carrosserie hybride entre berline, break et même coupé – voir la chute de toit très prononcée -, au détriment de notions comme la capacité de chargement et l'habitalité aux places arrière, à l'évidence estimées secondaires.

 

V40CC-essai-12

 

Le coffre, il faut l'avouer, n'est pas ce qui se fait de plus volumineux dans la catégorie – 335 litres, contre 380 pour la nouvelle Golf pourtant plus petite de 11 cm -, et l'espace accordé aux jambes des passagers installés à l'arrière est mesuré, mais pas ridicule. Les places arrière de la V40 restent fréquentables, en raison notamment d'une banquette bien formée, l'impression de confinement étant toutefois omniprésente. L'aspect purement familial de la suédoise, toujours est-il, est limité, et c'est à prendre ou à laisser. Au vu du succès commercial grandissant de la V40, bon nombre de clients ont d'ores et déjà pris.

 

V40CC-essai-10

 

Les qualités, donc. La V40 et sa variante Cross Country ont pour première d'entre elles d'être très bien suspendues, par la grâce d'un châssis qui marie avec une rare acuité précision de conduite et confort de roulage. D'un côté, la rigueur du guidage des trains roulants, unis dans l'effort, atteint un degré elevé, avec pour conséquences une tenue de cap en ligne droite imperturbable, une mise en appui en virage aussi franche que sereine et des mouvements de caisse jugulés avec toute l'autorité requise. Ces trois remarques valent pour la Cross Country rehaussée, c'est à noter. Pas de roulis dans son cas, en clair, elle vire à plat comme sa matrice. Le train avant incisif associé à une direction dénuée d'inertie font le reste, la consistance de la seconde ne s'évaporant pas dans les virages serrés abordés à faible allure. Le grand jeu, donc, marqué par une agilité comme jamais une Volvo n'en a produite, pas même l'excellente S60/V60.

 

V40-essai-14

 

Autant dire que l'on ne s'ennuie pas au volant de la V40, et mieux encore, ses bienheureuses sensations de conduite ne s'obtiennent pas au prix d'une suspension cassante. Ce n'est pas l'un ou l'autre, plaisir de conduite ou confort de marche, mais les deux à la fois, une faculté qui se fait de plus en plus rare ces derniers temps. Dans les faits, l'amortissement reste uni tant en compression qu'en détente, et agit comme une sorte de « matelas pneumatique » sur les chaussées mal formées ou dégradées. En bref, l'auto ne « tape » pas et à l'inverse, ne rebondit jamais sur les bosses, ce travail de filtration exemplaire étant sans conteste le point fort de la V40. Un bénédiction, quelque part. La S60/V60, moins bien servie à ce sujet, pourrait en prendre de la graine.

 

Ces dispositions routières de haute tenue sont mises en valeur pour tous les moteurs retenus, sauf, peut-être, le diesel quatre-cylindres 1.6 de 115 ch, clairement destiné aux flottes d'entreprise en raison de son appétit d'oiseau et des émissions de CO2 limitées qui en résultent – voir les données ci-dessous. Sans se montrer fainéant dans l'absolu, il manque de vigueur pour déplacer une voiture de ce poids – pas loin de 1,5 tonne -, et la boîte « allongée » comme un café américain qui le seconde n'arrange pas ses affaires.

 

V40-essai-15

 

Mieux vaut lui préférer le cinq-cylindres propre à Volvo, décliné ici sous les puissances respectives de 150 et 177 ch. Avec dans les deux cas un bon gros couple tout à fait approprié à la situation. En résultent une disponibilité de tous les instants, une souplesse source d'un appréciable confort de conduite et, bien entendu, les performances attendues. Et pour bien faire, le bruit d'un cinq-cylindres reste agréable à l'oreille, même s'agissant d'un diesel. La boîte mécanique est de son côté étagée comme il le faut, avec une sixième un rien longuette histoire de réduire la consommation à vitesse stabilisée, et la commande, petite mais grosse, est bien guidée. Rien à redire, au final, l'ensemble est à la hauteur du standing affiché et des prestations demandées.

 

Côté essence, Volvo fait ses courses chez Ford pour les motorisations intermédiaires, le quatre-cylindres 1.6 en question étant livré avec un turbo et l'injection directe. L'objet se décline là encore sous deux puissances, 150 et 180 ch, et peut se mettre en couple, dans le second cas, avec une boîte robotisée à six rapports elle aussi fournie par Ford. C'est un moteur agréable dont la première qualité est de boire avec modération, l'heureux propriétaire de la voiture n'ayant dès lors pas à payer de malus, sauf s'il recourt, justement, à ladite boîte robotisée. Le cinq-cylindres 2.5 turbo de 254 100 % Volvo est quant à lui réservé à une clientèle argentée en quête d'une GT hautes performances, mais pas d'une pure sportive. La V40 ainsi motorisée est un pur régal de tous les instants, le grand frisson ne faisant toutefois pas partie de son ADN. Avec ce moteur, la V40 Cross Country a droit à la transmission intégrale, interdite à toutes les autres motorisations.

 

V40-essai-19

 

Pour finir, une Volvo, c'est aussi un sens de l'accueil unique en son genre, un habitacle dans lequel on se sent bien, comme chez soi, dès que l'on prend place dedans. La V40 ne déroge pas à la régle, à une exception près. Ses sièges n'ont pas le côté « fauteuils de salon » de ceux qui équipent les autres modèles de la marque, entre autres parce qu'ils sont plus minces et moins bien dessinés. Le dossier n'épouse pas parfaitement le dos, et l'assise s'avère un peu courte. La position de conduite, en elle-même, est parfaite, grâce à la forte amplitude des réglages du volant et du siège, une constante chez ce constructeur. L'ergonomie appelle les mêmes commentaires élogieux, du moins en ce qui concerne les commandes courantes – commodos, touches au volant, commandes audio et d'aération. L'empilage de touches et autres boutons, sur la console centrale, bien organisé au demeurant, invite en revanche à consulter le mode d'emploi avant usage. Les matériaux qui habillent le mobilier, enfin, ne déparent pas dans le décor. Volvo est une marque classée « premium », et ca se voit. La V40 est finie avec le soin qu'exige son statut, et en plus, c'est beau et chaleureux. Du « made in Sweden » - en Belgique, en fait – typique. On adore, et c'est encore mieux avec les « effets spéciaux » que sont le levier de vitesses rétro-éclairé l'instrumentation elle aussi rétro-éclairée avec divers coloris en fonction du mode de conduite choisi par le conducteur.



V40-essai-17



LA FICHE TECHNIQUE

 

Volvo V40 Cross Country D3

 

- Moteur  : 5 cylindres en ligne, turbo-diesel, 1984 cm3

- Puissance : 150 ch à 3 500 tr/mn

- Couple : 350 Nm de 1 500 et 2 750 tr/mn

- Transmission : aux roues AV

- Boîte de vitesses : mécanique à 6 rapports ; automatique à 6 rapports

- Longueur x largeur x hauteur : 4,37 x 1,78 x 1,46 m

- Empattement : 2,65 m

- Garde au sol :15 cm

- Suspensions AV/AR : McPherson triangulée / multibras

- Pneus : 205/60 R16 ; 225/50 R17 à partir de la finition Summum

- Coffre : 335 l.

- Poids à vide : 1 461 kg (BVA : 1 486)

- Vitesse maxi : 205 km/h (BVA : 200)

- 0 à 100 km/h : 9,6 sec. (BVA : 9,3)

- Stop-start : oui

- Conso. urbaine / extra-urbaine / mixte : 5,3 / 3,9 / 4,4 l/100 km

(BVA : 6,8 / 4,3 / 5,2)

- Emissions de CO2 : 117 g/km (BVA : 137 g/km)

- Prix

BVM6 : de 28 200 à 34 920 €.

BVA6 : de 30 200 à 36 920 €.

 

LA GAMME

 

V40

Six motorisations (trois essence, trois diesel), cinq finitions : la V40 présente une gamme très complète et rationnellement hiérarchisée. Les prix sont typés « premium », c'est-à-dire plus élevés que ceux d'une familiale compacte portant le badge d'un constructeur dit généraliste – encore que : la nouvelle VW Golf 5 portes 2.0 TDI de 150 ch coûte plus cher que la V40 D3 délivrant la même puissance, à finition et niveau d'équipement équivalents... Dans les limites du raisonnable, toutefois, une Volvo demandant moins d'argent, par principe, que ses semblables siglées Mercedes, BMW et Audi. Et donc Volkswagen, dans certains cas. L'équipement de série est fourni dès l'entrée de gamme, avec dans le lot tout l'attirail de sécurité qui caractérise une Volvo, dont un airbag piéton, mais comprend quelques lacunes sur les finitions les plus élevées, les sièges électriques et chauffants étant alors proposés en option (séparément), à titre d'exemple.

  

V40-essai-16



A ce sujet, la liste des options retient pas loin de quatre vingts éléments, les multiples et très sophistiquées assistances à la conduite figurant en bonne place dès la seconde finition – voir ci-dessous. Citons également l'installation audio composée d'un système Surround de très grande qualité, disponible pour le coup avec dix hauts-parleurs et valant les 1 615 € demandés jusqu'à la finition Summum. Cinq packs sont disponibles en sus, non cités ici pour éviter de transformer cet article en encyclopédie. Les « effets spéciaux » propres à la V40 que sont le combiné d'instrumentation réglable selon trois modes, avec rétro-éclairage idoine, et le levier de vitesses rétro-éclairé sont disponibles en option sur toute la gamme, sauf la dernière finition.

 

V40-essai-20



Pour terminer, Volvo vient d'ajouter à la gamme V40 la finition dite R-Design, typée sport sur le plan visuel – jantes 17 pouces et pneus taille basse qui vont avec, entre autres. Toutes les motorisations sont concernées, étant précisé que le châssis sport est une option sur toute la gamme, y compris cette finition.

 

Côté bonus/malus, la V40 D2 de 115 ch est bonussée à 200 €. Vendue aux mêmes prix que ladite D2, la motorisation essence T3 de 150 ch échappe quant à elle au malus. Même remarque en ce qui concerne la T4 de 177 ch quand elle est associée à la boîte mécanique. Le dispositif stop-start est fourni en série sur toute la gamme.

 

V40 Cross Country

Primo, la Cross Country reçoit tous les moteurs de la V40, sauf le quatre-cylindres essence 1.6 turbo de 150 ch dit T3. Secundo, sa gamme est calquée sur celle de la V40, avec les mêmes finitions (R-Design fort logiquement exceptée), les mêmes dotations de série et les mêmes options à chaque niveau. Tertio, elle réclame 1 500 € de plus que la V40 à chaque point de comparaison, boîtes automatique et robotisée (sur la motorisation essence T4 de 177 ch) étant incluses dans le lot.



Quatro, la transmission intégrale n'est disponible qu'associée au moteur essence cinq-cylindres 2.5 de 254 ch, alias T5, en alternative à la transmission 4x2. Le malus grimpe alors à 5 000 €, et en comptant la carte grise (16 CV fiscaux, tout de même), on frise les 50 000 € à partir de la finition Xenium, sans recourir à la moindre option. Autant dire que la seule V40 Cross Country 4x4 est condamnée aux affres de la marginalité en France, et c'est bien dommage. Volvo entend proposer la transmission 4x4 sur la motorisation essence T4 à plus ou moins court terme, mais les diesels, pour leur part, n'y auront jamais droit. Priorité aux marchés nord-américains et asiatiques, très clairement.

 

LES PRIX V40 & V40 CROSS COUNTRY


Essence

 

- V40 T3

4 cyl. turbo 1.6 ; 150 ch ; BVM6 ; 210 km/h ; 5,3 l/100 km ; 124 g/km.

Kinetic : 24 980 € ; Momentum : 26 480 € ; R-Design : 28 330 € ; Summun : 28 730 € ; Xenium : 31 700 €. Ni bonus ni malus.

 

- V40 T4

4 cyl. turbo 1.6 ; 180 ch ; BVM6 ; 225 km/h ; 5,5 l/100 km ; 129 g/km.

Momentum : 28 300 € ; R-Design : 30 150 € ; Summun : 30 550 € ; Xenium : 33 520 €. Ni bonus ni malus.

BVR6 (6,1 l/100 ; 143 g/km) : + 2 000 € à chaque finition. Malus : 300 €.

 

- V40 Cross Country T4

Idem T4.

+ 1 500 € à chaque finition, sauf R-Design. Ni bonus ni malus.

BVR6 (6,2 l/100 km ; 143 g/km) : + 2 000 € à chaque finition. Malus : 300 €.

 

- V40 T5

5 cyl. en ligne turbo 2.5 ; 254 ch ; BVA6 ; 250 km/h ; 7,9 l/100 km ; 185 g/km.

R-Design : 36 350 € ; Summun : 36 750 € ; Xenium : 39 720 €. Malus : 2 600 €.

 

- V40 Cross Country T5

Idem T5, sauf : 240 km/h ; 7,8 l/100 km ; 182 g/km.

+ 1 500 € à chaque finition, sauf R-Design. Malus : 2 600 €.

Transmission 4x4 (235 km/h ; 8,3 l/100 km ; 194 g/km) : + 2 000 € à chaque finition. Malus : 5 000 €.

 

Diesel

 

- V40 D2

4 cyl. 1.6 ; 115 ch ; BVM6 ; 190 km/h ; 3,6 l/100 km ; 94 g/km.

Kinetic : 24 980 € ; Momentum : 26 480 € ; R-Design : 28 330 € ; Summun : 28 730 € ; Xenium : 31 700 €. Bonus : 200 €.

 

- V40 Cross Country D2

Idem D2, sauf : 185 km/h ; 3,8 l/100 km ; 99 g/km.

+ 1 500 € à chaque finition, sauf R-Design. Bonus : 200 €.

 

- V40 D3

5 cyl. en ligne 2.0 ; 150 ch ; BVM6 ; 210 km/h ; 4,3 l/100 km ; 114 g/km.

Kinetic : 26 700 € ; Momentum : 28 200 € ; R-Design : 30 050 € ; Summun : 30 450 € ; Xenium : 33 420 €. Ni bonus ni malus.

BVA6 (205 km/h ; 5,2 l/100 km ; 136 g/km) : + 2 000 € à chaque finition. Malus : 100 €.

 

- V40 Cross Country D3

Idem D3, sauf : 205 km/h ; 4,4 l/100 km ; 117 g/km.

+ 1 500 € à chaque finition, sauf R-Design. Ni bonus ni malus.

BVA6 (200 km/h ; 5,2 l/100 km ; 137 g/km) : + 2 000 € à chaque finition. Malus : 100 €.

 

- V40 D4

5 cyl. en ligne 2.0 ; 177 ch ; BVM6 ; 220 km/h ; 4,3 l/100 km ; 114 g/km.

Momentum : 30 200 € ; R-Design : 32 050 € ; Summun : 32 450 € ; Xenium : 35 420 €. Ni bonus ni malus.

BVA6 (215 km/h ; 5,2 l/100 km ; 136 g/km) : + 2 000 € à chaque finition ; Malus : 100 €.

 

- V40 Cross Country D4

Idem D4, sauf : 210 km/h ; 4,4 l/100 km ; 117 g/km.

+ 1 500 € à chaque finition, sauf R-Design. Ni bonus ni malus.

BVA6 (200 km/h ; 5,2 l/100 km ; 137 g/km) : + 2 000 € à chaque finition. Malus : 100 €.

 

 

LES EQUIPEMENTS DE SERIE

 

Les équipements de sécurité communs à toute la gamme

ABS de 5e génération avec répartiteur de freinage et aide au freinage d'urgence ; antidérapage ESP (DSTC chez Volvo) avec système de vectorisation du couple moteur ; antipatinage ; contrôle de stabilité au roulis ; airbag piétons ; 7 airbags, dont airbag genoux conducteur ; système anti-sous-marinage pour les 5 sièges ; système de protection contre les chocs latéraux ; système de protection anti-coup du lapin ; système de protection en cas de retournement.

 

Kinetic

Banquette fractionnable 60/40 ; boîte à gants réfrigérée ; chauffage électrique additionnel pour les motorisations diesel ; climatisation automatique bizone ; éclairage d'ambiance à LED à l'avant ; écran d'information 5 pouces ; feux de jour ; jantes alliage 16 pouces ; limiteur de vitesse ; ordinateur de bord ; sellerie tissu ; système de récupération de l'énergie au freinage ; tapis de sol AV/AR ; volant réglable en hauteur et profondeur ; volant, pommeau de levier de vitesses et levier de frein à main gaînés de cuir.

Installation audio : autoradio-CD MP3/WMA, avec prise auxiliaire et 4 HP.

 

Momentum (en plus)

Accoudoir central AR rabattable ; allumage automatique des phares et des essuie-glace ; commandes audio au volant ; démarrage sans clé ; feux de jour à LED ; régulateur de vitesse ; rétros rabattables électriquement ; siège passager réglable en hauteur avec réglages lombaires. Divers inserts chromés et incrustations aluminium.

 

Summum (en plus)

Accoudoir central AV coulissant ; éclairage d'ambiance à LED à l'arrière ; feux de jour à LED ; jantes alliage 17 pouces ; phares directionnels bi-xénon ; sellerie cuir.

 

Xénium (en plus)

Caméra de recul ; combiné de d'instrumentation digitale avec trois modes de réglage (Elégance/Eco/Sport) ; plancher de coffre réglable sur deux niveaux ; pommeau de vitesse rétro-éclairé ; navigateur GPS Europe ; radars de stationnement AV/AR ; rétro intérieur electrochrome.

Installation audio : autoradio High Performance multimédia avec lecteur CD/DVD, écran couleur 7 pouces, interface Bluetooth ; prise USB/iPod et 8 HP.

 

R-Design

La finition R-Design est spécifique à la V40. Ses équipements s'ajoutent à ceux de la finition Momentum, mais la plupart ne sont pas reconduits sur les deux finitions suivantes.

  

V40-essai-21

  

Accoudoir central AV coulissant avec surpiqures ; bouclier AV et grille de calandre spécifiques ; ciel de pavillon anthracite ; combiné d'instrumentation spécifique avec trois modes de réglage (idem Xénium) ; diffuseur AR spécifique avec double sortie d'échappement ; feux de jours à LED spécifiques ; jantes alliage 17 pouces spécifiques (pneus : 225/45 R17 – 250/50 R17 sur D2) ; pédalier sport ; sellerie mixte tissu/cuir. Cuir perforé et surpiqué sur volant et levier de frein à main, perforé sur levier de vitesses, lui-même rétro-eclairé. Incrustations aluminium.

 

LES PRINCIPALES OPTIONS

 

Options communes à toute la gamme

- Châssis sport (rabaissé de 10 mm – V40 Cross Country exclue) : 445 €

- Installation audio High Performance avec système Dolby Surround Pro Logic II et Dolby Digital Surround Sound, lecteur CD/DVD, écran 7 pouces, interface Bluetooth, prise USB/iPod et 10 HP : 1 615 € jusqu'à Summum, 595 € sur Xénium.

- Ouverture des portes sans clé avec télécommande de sécurité interactive personnelle : 755 € sur Kinétic, 485 € sur les finitions suivantes.

- Sièges chauffants : 360 €

- Places latérales AR chauffantes : 220 €

- Toit panoramique fixe : 1 140 €

 

Kinetic

- Allumage automatique des phares et des essuie-glace : 110 €.

- Commandes audio au volant : 110 €

- Démarrage sans clé : 210 €.

- Régulateur de vitesse : 90 €.

 

Kinetic & Momentum

- Jantes alliage 17 pouces : 500 €

 

Kinetic, Momentum & Summum

- Caméra de recul : 450 €

- Combiné d'intrumentation réglable selon 3 modes : 360 €

- Installation audio High Performance avec interface Bluetooth, prise USB/iPod et 8 HP : 660 €

- Installation audio High Performance multimédia avec lecteur CD/DVD, écran couleur 7 pouces, interface Bluetooth, prise USB/iPod et 8 HP : 1 020 €

- Levier de vitesses rétro-éclairé : 120 €

- Navigateur GPS (intègre l'installation audio High Performance multimédia) : 2 160 €

- Radars de stationnement AV/AR : 450 €

 

Toutes les finitions à partir de Momentum

  

V40-essai-18

 

- Alerte vigilance conducteur, avec alerte franchissement de ligne, indicateur de la limitation de vitesse et feux de route adaptatifs : 835 €

- Pare-brise chauffant : 165 €

- Régulateur de vitesse adaptatif, avec anticipation des collisions et détection des piétons :

1 915 €

- Siège conducteur électrique : 700 €

- Sièges conducteur et passager électriques : 1 080 €.

- Surveillance anti-angles morts, avec assistance au changement de file et alerte trafic en marche arrière : 540 €

 

R-Design

- Jantes alliage 18 pouces : 700 €

- Sellerie cuir : 900 €

 

 

Cet article vous est proposé en partenariat avec les rubriques

BMW occasion et Peugeot occasion du site automobile.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Michel Cravy - dans Essais suédoises
commenter cet article

commentaires

Berthaud 23/12/2014 11:41

Bonjour, il est tout simplement magnifique ce véhicule ! J’aime aussi la couleur ! :)

Auto Panorama, C'est Qui ?

  • : autopanorama.info
  • autopanorama.info
  • : Toute l'actualité automobile ! Les derniers essais, les nouveautés, les concept cars, les dernières nouvelles économiques. Et de nombreux bonus (vidéos, histoire...)
  • Contact

auto panorama, c'est quoi ?


Auto Panorama est un nouveau site d’information de l’actualité automobile, réalisé et dirigé par un essayeur spécialisé qui a exercé ses talents pendant plus de vingt ans dans les rédactions les plus prestigieuses (l’Automobile Magazine, l’Auto Journal, VSD et beaucoup d’autres).

" Eh oui, vingt ans déjà que je lime le bitume sur toutes les routes et les circuits du monde, au volant de toutes les voitures de production, de sport et même de compétition...
Aujourd’hui, j’ouvre avec vous un nouveau chapitre, sur internet cette fois, toujours avec la même rigueur, toujours avec la même passion, malgré ces temps difficiles. Mais tant qu’il y aura des hommes pour aimer voitures…
Ici, vous trouverez tous les derniers essais, toutes les nouveautés, les concept cars, tout ce qui fait une actualité riche, foisonnante, passionnante…
Alors, vous montez avec moi ? "


Jean-Michel Cravy

Recherche

Le plein de videos

Le plein de vidéos intéressantes, amusantes, excitantes...
C'est ici !

Archives