Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 18:21

Dacia 2012 04Non, ce n’est pas d’un restylage qu’il s’agit pour ces roumaines low cost, mais bien d’une toute nouvelle génération. Il était plus que temps d’ailleurs, leurs ventes s’étant nettement écroulées l’an dernier (- 60 %). Au programme : un physique plus avenant...

Dacia 2012 02

Tandis que l’un reste fidèle aux trois volumes à coffre, l’autre conserve une carrosserie bicorps à hayon, plus prisée en France. Mais l’une et l’autre arborent une silhouette plus en rondeurs, discrète toujours, sans esbroufe, mais quand même nettement plus avenante qu’auparavant.

Dacia 2012 01

A l’intérieur, c’est toujours la simplicité qui prime, avec une présentation et des matériaux « premier prix », mais quand même rehaussés de quelques petites touches façon alu, ce qui ne coûte rien. Grand luxe : il sera possible d’opter pour un grand écran tactile Media Nav pour piloter la radio, un téléphone mains libres ou encore un système de navigation.

Dacia 2012 05 Dacia 2012 03

Les nouvelles venues seront commercialisées dans la foulée du Mondial où elles seront officiellement dévoilées. Avec toujours des tarifs ultra serrés puisque par exemple la Sandera sera proposée à 7 900 € avec le classique quatre cylindres essence 1.2 de 75 chevaux. On retrouvera bien entendu le diesel 1.5 dCi décliné en 75 ou 90 ch et, nouveauté, un trois cylindres essence turbo 0.9 de 90 chevaux fera son apparition. Mais ce ne sera bien sûr pas le même prix... 

 

 

Cet article vous est proposé en partenariat avec les rubriques

BMW occasion et Peugeot occasion du site automobile.fr

Repost 0
Published by Jean-Michel Cravy - dans Nouveautés roumaines
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 14:43

Dacia ne s’interdit plus rien et investit désormais tous les domaines automobiles. Du moins les plus courants… Voici donc le monospace, dit Lodgy, qui de fait affrontera bille en tête un certain Renault Scénic avec de solides arguments à l’appui. Et pas seulement financiers.

Par Jean Bourquin

 

Dacia-Lodgy2

 

 

La carte d’identité, pour commencer. Le Lodgy se range dans la famille des monospaces intermédiaires, celle qui se situe entre les compacts, genre le Ford C-Max, et les grands, du type Renault Espace. Celle qui mesure entre 4,50 et 4,60 m, voire un peu plus dans certains cas, pour être plus précis. Celle qui partant de là, regroupe quelques pointures du genre comme le Renault Grand Scénic, le Citroën C4 Grand Picasso, le Peugeot 5008 ou encore le récent Opel Zafira Tourer, plus quelques autres. C’est à ces gens-là que se mesure le Dacia Lodgy, lui qui atteint 4,50 m en longueur et n’est donc pas le plus imposant de la catégorie.

 

Dacia-Lodgy1

 

 A dire vrai, il ne faut pas se fier à cette valeur en trompe-l’œil. Ce qui compte dans cette affaire-là, c’est l’empattement, lequel s’étend sur 2,81 m et s’avère de ce fait le plus long de ladite catégorie. Résultat, le Lodgy offre un volume habitable record, et la capacité de chargement du coffre a elle aussi de quoi donner de l’urticaire à la concurrence. Compter 827 dm3 en configuration cinq-places, rien de moins, quand dans le même temps le Grand Scénic plafonne à 645 dm3. Le Peugeot 5008, lui, se contente de 579 dm3. Encore parlons-nous là des plus méritants de la classe à ce sujet, parmi d’autres : certains specimens, comme le Mazda 5 ou le Chevrolet Orlando descendent sous la barre des 500 dm3… Bref, le Lodgy envoie ses adversaires dans les cordes d’entrée de jeu sur les fondamentaux de l’espèce, étant précisé qu’il propose deux places supplémentaires en option, sur toute la gamme et moyennant 490 €.

 

La gamme en question débute à 9 900 € pour culminer à son sommet à 16 500 €. Tout est dit, et on pourrait en rester là en attendant les premiers essais, histoire de vérifier ce que l’engin vaut sur la route. Histoire de vérifier, ce faisant, quelle quantités de parts de marché il sera en mesure de piquer à ses petits copains tous plus onéreux que lui, dans des proportions qui interdisent toute comparaison.

 

Dacia-Lodgy3

Evidemment, il y a plus. Pas de chance pour ladite concurrence, le Lodgy marque un premier tournant dans l’histoire récente de Dacia, depuis que Renault l’a récupérée pour en faire une marque low cost patentée. En gros, le standing monte d’un cran, et ça commence avec le style, plus travaillé qu’à l’habitude s’agissant d’une Dacia, Duster excepté. Le fait est, le Lodgy n’apparaît pas « brut de fonderie », et s’autorise même quelques frivolités esthétiques comme des nervures sur le capot ou encore des ailes surlignées. On est encore loin du chef-d’œuvre, mais l’engin ne fait pas bas de gamme. Il n’est pas dévalorisant et c’est déjà beaucoup.

 

Dacia-Lodgy-PDB

Rebelote à l’intérieur, où la qualité perçue atteint un degré d’excellence jusqu’alors inconnu à bord d’une Dacia. Les plastiques, certes tous rigides, présentent un aspect mat qui ne choque pas le rétine, et sont assemblés avec tout le sérieux requis. La sellerie ne semble pas sortir d’un magasin discount et le tout constitue un univers somme toute fréquentable au jour le jour.

 

Dacia-Lodgy-détail4

Mieux encore, le Lodgy s’équipe sans se montrer trop chiche, ce dès la seconde finition dite Ambiance, laquelle couvre toutes les motorisations proposées – voir liste ci-dessous. Les options, pour leur part, sont toutes abordables, à l’exemple de l’ESP facturé 300 € et on atteint même le grand luxe tout en haut de la gamme. Pour preuve, l’exécution Prestige offre en série un ensemble multimédia dit Media Nav avec écran tactile de rigueur. L’article retient le contrôle de l’installation audio, l’interface Bluetooh et, comme son nom l’indique, un GPS. Nous avons vérifié, le Scénic ne propose rien de ce genre, les fonctions susmentionnées étant livrées séparément, le plus souvent en option et sans écran tactile, bien sûr. Un ange passe…

 

Dacia-Lodgy-détail5

Cette montée en gamme se manifeste également sous le capot. Bien sûr, l’antédiluvien quatre-cylindres essence 1.6 MPI de 85 ch à l’œuvre sur d’autres modèles de la marque poursuit sa carrière sur le Lodgy, mais il agit lui aussi en trompe-l’œil. De fait, le Lodgy reçoit, ou va recevoir, le nec plus ultra de ce que le constructeur français en matière de moteur, à commencer par la toute dernière évolution du quatre-cylindres diesel 1.5 dCi dans sa variante intermédiaire de 90 ch, avec à la clef une consommation et des émissions de CO2 que l’on suppose avantageuses – données non communiquées, pour l’heure. La déclinaison de 110 ch de ce même bloc reprend du service sous une forme inchangée, et, du coup, le meilleur est à venir. En effet, le Lodgy s’équipera peu après son lancement commercial du quatre-cylindres essence 1.2 TCe de 115 ch emprunté à la Mégane, une mécanique dernier cri réputée pour son agrément de haute volée et son faible appétit. On le voit, Renault ne refuse rien au Lodgy.

 

Dacia-Lodgy-action

Et cela pose quand même un problème. Pour revenir, sans trop insister, sur la récente polémique mettant en cause le lieu de production du Lodgy, sis au Maroc dans une usine flambant neuve, je n’ai jamais vraiment compris pourquoi on faisait à Renault un procès en délocalisation. De fait, les Dacia vendues en France sont fabriquées en Roumanie, et s’il y a bel et bien délocalisation, ce sont les ouvriers roumains qui vont la subir. Encore qu’il ne chôment guère avec la reste de la gamme Dacia… Tant qu’ils resteront compétitifs vis-à-vis de la loi d’airain de la mondialisation. Mais c’est une autre histoire.

 

La question n’est donc pas là. Ce premier contact l’atteste, le Lodgy semble en mesure de manger une grosse quantité de laine sur le dos du Scénic, lequel va souffrir, c’est certain. Conscients du risque de cannibalisation encouru, les dirigeants de Renault affirment que les clients de Dacia et de Renault ne sont pas les mêmes, que leurs motivations d’achat s’opposent. Ce qui n’est pas faux. Les Sandero et Logan n’ont jamais porté préjudice aux carrières commerciales des Clio et Mégane. Encore que cela reste à démontrer, à en croire le fort recul de la marque Renault sur son marché en théorie captif, la rigueur intellectuelle qui nous caractérise nous obligeant toutefois à préciser que les modèles les plus touchés par cette méforme sont les gros. Ceux qui ne sont pas en concurrence avec les Dacia. Pas encore. Le Duster, de son côté, ne pouvait, mettre à mal un Koleos de toute façon mort-né – en Europe, du moins.

 

Dacia-Lodgy5

Reste qu’avec un monospace, ce genre automobile qui plus que tout autre fait appel à la raison, la donne n’est plus la même. La raison, justement, recommande d’acheter le produit le moins cher, plus encore s’il est bien conçu, bien fabriqué et emmené par des motorisations au goût du jour.

 

A quoi joue Renault, la question se pose. Personnellement, je l’avoue, j’ai du mal à suivre, mais une chose est sûre, les salariés qui produisent le Scénic ont raison de s’inquiéter de l’arrivée du Lodgy. Quelque part, c’est moche. La remarque, au demeurant, ne retire rien au nouveau venu, qui s’annonce comme une bonne voiture. A l’essai prochainement, donc.

 

LA GAMME DACIA LODGY A SON LANCEMENT

 

Dacia-Lodgy7

 

Lodgy 1.6 MPI 85 ch

Lodgy : 9 900 € ; Ambiance : 10 900 €

 

Lodgy 1.5 dCi 90

Ambiance : 13 900 € ; Lauréate : 14 900 € ; Prestige : 15 900 €

 

Lodgy 1.5 dCi 110

Ambiance : 14 500 € ; Lauréate : 15 500 € ; Prestige : 16 500 €

 

LES PRINCIPAUX EQUIPEMENTS DE SERIE

 

Lodgy

Airbags conducteurs, passagers et latéraux ; banquette en un seul tenant ; boîte à gants ouverte ; direction assistée.

 

Ambiance (en plus)

Baguettes latérales de protection ; banquette fractionnable 60/40 ; boîte à gants fermée ; cache-bagages ; fermeture centralisée à distance ; ordinateur de bord ; vitres AV électriques.

 

Lauréate (en plus)

Antibrouillards ; barres de toit, climatisation manuelle ; éléments esthétiques à l’extérieur et à l’intérieur (bandeau de calandre chromé, cerclage des compteurs chromés, etc.) ; limiteur de vitesse ; siège conducteur et volant réglables en hauteur.

 

Dacia-Lodgy-détail2

Prestige (en plus)

Jantes alliage 16 pouces ; radar de recul ; système multimédia Media Nav ; vitres AR électriques ; volant et pommeau du levier de vitesse en cuir.

 

Dacia-Lodgy-détail6

 

Cet article vous est proposé en partenariat avec les rubriques

BMW occasion et Peugeot occasion du site automobile.fr

Repost 0
Published by Jean Bourquin - dans Nouveautés roumaines
commenter cet article

Auto Panorama, C'est Qui ?

  • : autopanorama.info
  • autopanorama.info
  • : Toute l'actualité automobile ! Les derniers essais, les nouveautés, les concept cars, les dernières nouvelles économiques. Et de nombreux bonus (vidéos, histoire...)
  • Contact

auto panorama, c'est quoi ?


Auto Panorama est un nouveau site d’information de l’actualité automobile, réalisé et dirigé par un essayeur spécialisé qui a exercé ses talents pendant plus de vingt ans dans les rédactions les plus prestigieuses (l’Automobile Magazine, l’Auto Journal, VSD et beaucoup d’autres).

" Eh oui, vingt ans déjà que je lime le bitume sur toutes les routes et les circuits du monde, au volant de toutes les voitures de production, de sport et même de compétition...
Aujourd’hui, j’ouvre avec vous un nouveau chapitre, sur internet cette fois, toujours avec la même rigueur, toujours avec la même passion, malgré ces temps difficiles. Mais tant qu’il y aura des hommes pour aimer voitures…
Ici, vous trouverez tous les derniers essais, toutes les nouveautés, les concept cars, tout ce qui fait une actualité riche, foisonnante, passionnante…
Alors, vous montez avec moi ? "


Jean-Michel Cravy

Recherche

Le plein de videos

Le plein de vidéos intéressantes, amusantes, excitantes...
C'est ici !

Archives