Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 20:03

Pompes 03Haro sur le diesel ! Après avoir été indûment privilégié pendant des décennies, voilà que le gazole est l’objet de d’attaques de toutes parts. De l’Académie de médecine qui découvre après tout le monde ce que tout le monde savait déjà, à savoir que c’est un carburant infiniment plus polluant que l’essence. De la part de la Cour des comptes, qui découvre à son tour que la taxation favorisée dont il est l’objet est à la fois injuste, et source de manque à gagner pour les caisses de l’Etat.

Par Jean-Michel Cravy

 

Certes, il n’est jamais trop tard pour se réveiller, et tenter de mettre bon ordre à une situation ubuesque, qui fait de la France un cas très à part, avec un taux de dieselisation qui atteint aujourd’hui 73 % des nouvelles immatriculations (et même 95 % pour certaines catégories de véhicules, les grandes routières par exemple). Alors que le diesel représentait moins de 5 % du parc roulant en 1980, et qu’en 2007 encore motorisations diesel et essence étaient à parité. Unique au monde !

 

Le problème, c’est comment rééquilibrer cette situation parfaitement anormale, en douceur, sans faire de considérables dégâts chez les constructeurs (et particulièrement les français qui ont depuis toujours poussé à la roue en faveur de la motorisation diesel dont ils sont les leaders), et chez les automobilistes qui se sont massivement équipés de poêles à mazout, largement poussés par une politique aveugle...

 

Etat des lieux...

 

Les questions de santé d’abord. L’Académie de médecine, qui ne s’était jamais émue des ravages provoqués par l’amiante, ne s’était jamais aperçue non plus, jusqu’à une date récente, que le gazole était particulièrement dangereux. Il aura fallu que l’OMS, l’organisation mondiale de la santé, déclare officiellement le gazole comme « cancérigène certain » pour que les langues se délient. Les pouvoirs publics mettent même en avant le chiffre de « 42 000 morts prématurées par an attribuables aux particules fines, qui pénètrent profondément dans le système respiratoire et provoquent, surtout chez les personnes fragiles, des affections respiratoires (bronchiolites, rhinopharyngites, asthme, etc.) et une surmortalité chez les personnes souffrant de maladies respiratoires et cardiovasculaires ».

 

Et dire qu’on nous persécute pour quelques kilomètres/heure excessifs sous le prétexte fallacieux de « prendre soin de nous contre notre gré » alors que la mortalité routière est inférieure à 3 000 morts par an. Ce qui s’appelle se foutre du monde. Mais ceci est un autre débat...

Pompes 02

Certains rétorqueront que ce chiffre hallucinant de 42 000 morts par an dues aux émissions de particules fines des moteurs diesel date de 2000, et que depuis on a généralisé les filtres à particules. Certes. Mais même si les émissions desdites particules sont aujourd’hui 25 fois inférieures à celles de 1992 par exemple, il n’en reste pas moins que ces particules sont beaucoup plus fines qu’autrefois (et donc pénètrent les poumons d’autant plus facilement), et que cette réduction s’est accompagnée d’une augmentation substantielle des Nox (oxydes d’azote). Un autre vrai polluant celui-là, contrairement au fameux CO2 dont on nous rebat les oreilles. Et l’augmentation exponentielle du parc roulant au diesel à plus qu’annulé les indéniables progrès techniques... qui seront encore plus patents avec l’introduction l’année prochaine de la norme Euro6, beaucoup plus sévère qu’actuellement.

 

Parlons gros sous...

 

Pompes 01La Cour des comptes, donc, pointe le déséquilibre entre la taxation de l’essence (60 centimes par litre) et celle de l’essence (42 centimes seulement), alors même que le litre de mazout est plus onéreux « hors taxe ». Ce déséquilibre fiscal totalement artificiel représenterait un manque à gagner de près de 7 milliards d’euros par an. Une bagatelle ! Qui plus est, en dehors de ces histoires de gros sous, la Cour des comptes note que « cette politique fiscale française sur l’énergie répond davantage au souci de préserver certains secteurs d’activité qu’à des objectifs environnementaux et ne favorise pas la transition énergétique ». Et de préconiser un redressement rapide de ce déséquilibre.

 

Oui mais. Si la ministre de l’écologie, Delphine Batho et sa collègue écologiste Cécile Duflot sont d’accord pour pousser les feux au plus vite, la situation n’est pas si simple. D’une part il s’agit de ne pas fragiliser encore un peu plus une industrie automobile française (largement fondée sur le tout diesel depuis une quarantaine d’années rappelons le) déjà bien mal en point. Et puis il s’agit aussi de ne pas pénaliser les automobilistes les plus modestes, ceux qui roulent dans des véhicules diesel d’ancienne technologie... justement les plus polluants ! Ils seraient 7 millions à être concernés, soit 27 % du parc roulant...

 

Des pistes de réflexion...

 

Alors le gouvernement, par la voix du Ministre du redressement industriel, Arnaud Montebourg qui s’est emparé du dossier, réfléchit à des pistes. Rééquilibrer les taxations de l’essence et du diesel ? Pourquoi pas ? Mais dans quel sens ? Abaisser celle de l’essence au niveau du mazout ? On n’y croit guère, vu l’état des finances de l’Etat. Remonter les taxes du gazoil au niveau de celles de l’essence ? C’est plus « logique », même si ça va bien évidemment toucher une nouvelle fois le portefeuille des automobilistes, ces cochons de payants. Mais alors il faudra y aller très-très progressivement pour ne pas provoquer de réactions violentes chez ceux qui sont –aussi- des électeurs. Et surtout tenir compte des intérêts de certaines professions (agriculteurs, pêcheurs, chauffeurs de taxi)...

 

L’autre piste, qui n’est pas du tout incompatible avec la première, c’est celle d’une nouvelle « prime à la casse », qui prendrait la forme d’une « prime de reconversion ». Ça tomberait vraiment bien parce que depuis la fin de la dernière opération de ce genre, qui avait été un succès mais avait eu aussi des effets pervers en boostant artificiellement les ventes, le marché des voitures neuves s’est littéralement effondré. Une telle « prime de reconversion » serait donc une aubaine et une bouffée d’oxygène pour les constructeurs à la peine.

Pompes 04

Sauf que... Sauf que la dernière prime à la casse avait été plus favorable aux constructeurs étrangers qu’aux constructeurs français, dont les parts de marché se sont encore réduites à cette occasion. Et, sans vouloir faire une politique discriminatoire (qui de toute manière serait déboutée par Bruxelles), le Ministre du redressement productif, fidèle à sa profession de foi, souhaiterait favoriser le « made in France ». Et c’est là où ça se complique. Parce que si tel constructeur étranger (Toyota pour ne pas le nommer) produit bel et bien un de ses modèles sur le sol français (la Yaris, à Valenciennes), une quantité non négligeable de modèles français sont eux fabriqués... hors de France !

 

Autre matière à réflexion : faudrait-il permettre à un automobiliste concerné par la prime d’échanger sa vieille diesel contre une... diesel moderne, comme le préconise PSA ? Ou bien favoriser des technologies alternatives au diesel, essence donc, ou encore électriques comme le suggère le patron de Renault ?

 

Pas si simple... Alors, le Ministre du redressement, chapeauté par le premier ministre a donné sa réponse : rien ne sera décidé avant... l’année prochaine ! Comme on dit : il est urgent d’attendre...

J.-M. C.

 

Cet article vous est proposé en partenariat avec les rubriques

BMW occasion et Peugeot occasion du site automobile.fr

Repost 0
Published by Jean-Michel Cravy - dans Pratique (bonus-malus)
commenter cet article
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 15:45

Le gouvernement vient d'augmenter le montant du bonus. Sympa. Problème, il complique l’affaire en introduisant une nouvelle tranche destinée aux voitures électriques, puis en inventant le bonus à géométrie variable pour les voitures hybrides. Un guide s’impose. Le voici, modèle par modèle.

Par Jean Bourquin

 

Allons à l’essentiel, sans revenir sur le Plan automobile que le gouvernement entend mettre en œuvre depuis le 31 juillet dernier et sur lequel il y a déjà beaucoup à dire. Les premières applications concrètes, dans tous les cas, se rapportent au bonus, lequel est revu à la hausse quelle que soit la tranche concernée. La mesure est valable jusqu’au 31 décembre 2012, avant l’entrée en vigueur du nouveau barême de bonus/malus applicable en 2013. Entre parenthèses, ce dernier n’est toujours pas établi, mais le gouvernement n’en fait pas mystère, le prochain malus aura des allures de coup de bambou.


En résumé, l’effort de l’Etat reste modeste envers les voitures thermiques donnant déjà accès au bonus, mais c’est toujours bon à prendre. Les voitures dites « propres » sont en revanche les grandes bénéficiaires de l’opération. Celles qui sont fabriquées en France plus particulièrement, la raison d’être du fameux Plan automobile étant de maintenir l’emploi industriel sur notre sol. Louable but.


Dans le détail, et par le truchement d’une nouvelle tranche de bonus accordée aux véhicules émettant moins de 20 g/km, le gouvernement opère une différenciation entre les voitures 100 % électriques et les voitures hybrides, ce qui n’existait pas auparavant. Les premières sont très nettement avantagées, et les secondes sont là encore divisées entre les vertueuses et celles qui le sont moins. Bref, ça se complique, d’autant plus que, dans certains cas, les primes sont conditionnées à un pourcentage donné du prix d’achat de la voiture. Dans d’autres, il y a en sus des bonus « planchers ». Etat des lieux, modèle par modèle.

 

Avant d'entrer dans le vif du sujet, retenez qu'à partir de 21 g/km, le gouvernement revient aux précédentes tranches du bonus - 21 à 50 ; 51 à 60 ; 61 à 90 ; 91 à 105 - en augmentant à chaque fois le montant, sauf pour la tranche "21 à 50", qui reste à 5 000 €. Dans l'état actuel du marché, cette tranche ne concerne que les voitures hybrides dites "rechargeables", et seules les deux dernières tranches s'appliquent aux voitures thermiques. Comme au précédent épisode, les voitures hybrides classiques émettant moins de 110 g/km donnent accès à un bonus qui leur est spécifique. Pour une meilleure compréhension, nous avons donc partagé les listes par mode de locomotion. 

 

LES VOITURES ELECTRIQUES

 

Leur bonus passe de 5 000 à 7 000 €

20 g/km et moins

Renault Zoe 01Renault Zoé

 

Jusqu’à présent, le bonus à 5 000 € se rapportait aux voitures émettant jusqu’à 50 g/km. C'est fini. Le gouvernement introduit une nouvelle tranche, qui couvre les véhicules rejettant jusqu’à 20 g/km et donne accès à une prime de 7 000 €. Il ne peut dès lors s’agir que des voitures 100 % électriques, pour le coup très clairement privilégiées. Utile précision, toutefois, ce gros coup de pouce de l’Etat est plafonné à 30 % du prix d’achat de la voiture. En d'autres termes, si lesdits 30 % ne correspondent pas au moins à 7 000 €, le bonus est moindre. Pour l'heure, aucune voiture électrique vendue en France n'est concernée au vu des prix pratiqués, pas même la moins chère d'entre elles, à savoir la Renault Zoé. Commercialisée sous peu et fabriquée en France, cette citadine polyvalente électrique est la grande bénéficiaire de l'opération. Un heureux hasard, sans doute. De fait, et en tenant compte de ce plafond à 30 % de son prix d’achat, la prime qui lui est accordée atteint pile poil les 7 000 €. Du coup, et en soustrayant cette somme du prix "officiel", la Zoé revient à 13 700 € en entrée de gamme. La Clio diesel actuelle la plus basique demande plus d'argent. Le client en quête d'une seconde voiture pour un usage quotidien sur de petites distances, et pas qu'en ville, a là matière à réflexion...

 

La liste des voitures électriques ouvrant droit à un bonus de 7 000 $ :

- Citroën C-Zéro ; Mitsubishi i-Miev ; Nissan Leaf ; Peugeot Ion ; Renault Zoé ; Renault Fluence ZE ; Renault Kangoo ZE.

 

 

LES VOITURES HYBRIDES

 

 Leur bonus reste à 5 000 €

De 21 à 50 g/km

Opel AmperaOpel Ampera

 

Pas de changement pour les voitures hybrides dites « rechargeables ». Leur bonus reste à 5 000 €. Sur le plan technique, rappel des faits. Pour résumer, l’auto se déplace à l’aide exclusive de son moteur électrique, le moteur thermique servant de générateur quand l’autonomie allouée à la locomotion 100 % électrique est dépassée. Les batteries peuvent se recharger sur le secteur.

 

La liste des voitures hybrides ouvrant droit à un bonus de 5 000 € :

- Chevrolet Volt ; Opel Ampera ; Toyota Prius Hybride Rechargeable

 

Leur bonus passe de 3 500 à 4 500 €

De 51 à 60 g/km

 

- Pour l’heure, aucune voiture commercialisée en France ne rentre dans cette tranche.

 

Leur bonus varie de 2 000 à 4 000 €

Moins de 110 g/km

Peugeot-508RXH-5Peugeot 508 RXH

 

Il s’agit ici des voitures hybrides classiques, animées par un moteur thermique, essence ou diesel, lui-même secondé par une unité électrique. Et comme auparavant, le bonus n’est attribué qu’à celles émettant moins de 110 g/km. Evidemment, on n’en reste pas là. Pour les hybrides émettant moins de 110 g/km, le montant de la prime correspond, dans les faits, à 10 % du prix d’achat de la voiture, avec un plafond à 4 000 €. En gros, plus la voiture est chère, plus le bonus est élevé et se rapproche des 4 000 €, ce qui a pour effet pervers de très nettement avantager les modèles hybrides recourant à un moteur diesel, par nature onéreux. Le hasard faisant bien les choses, il se trouve que, pour l’instant, l’un des rares constructeurs qui commercialisent ce genre de produit est le français PSA – avec Mercedes et en attendant Volvo -, lequel a le bon goût de les fabriquer en France. Le but de la manœuvre, qui consiste à donner un peu d’air à un groupe industriel en proie à de graves insuffisances respiratoires ces derniers temps, est limpide. Par contre-coup, ce plafond pénalise la moins chère des voitures hybrides, à savoir la Toyota Yaris Hybrid, elle aussi fabriquée en France et dont le prix d’attaque s’établit à 18 500 €. Histoire d’éviter les incidents diplomatiques avec un constructeur qui a eu la bonté de venir s’installer chez nous, il y a donc un plancher, de 2 000 €, en plus du plafond. Bilan des courses, le montant exact du bonus attribué à un modèle précis s’établit calculette en main, en tenant en plus compte des niveaux de finition. La gauche ne sait pas faire simple, c’est bien connu…

 

La liste des voitures hybrides ouvrant droit à bonus :

- Citroën DS5 Hybrid4 : 4 000 €

- Honda Insight : 2 250 ou 2 350 €

- Honda Jazz 1.3 Hybrid : de 2 000 à 2 155 €

- Lexus CT 200h : de 2 940 à 4 000 €

- Mercedes E 300 BlueTec Hybrid : 4 000 €

- Peugeot 3008 Hybrid4 : 3 760 €

- Peugeot 508 Hybrid4 : 3 920 ou 4 000 €

- Peugeot 508 RXH : 4 000 €

- Toyota Auris 136h : de 2 400 à 2 590 €

- Toyota Prius 136h : de 2 800 à 3 290 €

- Toyota Prius + 136h : de 3 100 à 3 770 €

- Toyota Yaris 1.5 100h : 2 000 €

 

LES VOITURES THERMIQUES

 

Leur bonus passe de 400 à 550 €

De 61 à 90 g/km

Renault-Twingo-action2Renault Twingo

 

La liste des voitures thermiques ouvrant droit à un bonus de 550 :

- Alfa Romeo MiTo 1.3 JTD 85

- Fiat 500 berline & cabriolet 0.9 TwinAir BVR

- Fiat Punto 1.3 MJT 85 « 90 g »

- Ford Fiesta 1.6 TDCi Econetic

- Ford Focus 1.6 TDCi 105 Econetic

- Hyundai i20 1.1 CRDi Blue Drive

- Kia Rio 1.1 CRDi

- Renault Clio IV : toute la gamme diesel

- Renault Mégane berline & coupé 1.5 dCi 110 Energy

- Renault Twingo 1.5 dCi 75 & 85

- Seat Ibiza 1.2 TDI E-Ecomotive

- Skoda Fabia 1.2 TDI Greenline

- Smart ForTwo 0.8 CDI

- Volkswagen Polo 1.2 TDI BlueMotion

 

Leur bonus passe de 100 à 200 €

De 91 à 105 g/km

VW-Up-1Volkswagen up!


La liste des voitures thermiques ouvrant droit à un bonus de 200 € :

- Alfa Romeo MiTo 0.9 TwinAir ; 1.3 JTD 95

- Audi A1 1.6 TDI 90 BVM & 105

- Audi A3 1.6 TDI

- BMW Série 1 116d Efficient Dynamic

- Chevrolet Aveo 1.3 VCDi 75

- Citroën C1 1.0

- Citroën C3 : toute la gamme diesel

- Citroên DS3 : toute la gamme diesel

- Citroën C4 1.6 e-HDI BVR

- Dacia Sandero : toute la gamme diesel

- Dacia Logan berline : toute la gamme diesel

- Fiat Panda 0.9 TwinAir 65 & 85 ; 1.3 MJT 75

- Fiat Punto 0.9 TwinAir

- Fiat 500 berline & cabriolet 0.9 TwinAir BVM ; 1.3 MJT 95

- Hyundai i30 1.4 CRDi 90 Blue Drive & 1.6 CRDi 110 Blue Drive

- Kia Cee’d 1.6 CRDi 110 Pack Eco & 128 Pack Eco

- Kia Picanto : toute la gamme, sauf BVA

- Lancia Ypsilon 0.9 TwinAir ; 1.3 MJT

- Mini 1.6 D 90 & 112

- Mini Cabriolet 1.6 D 112

- Nissan Micra 1.2 DIC-S BVM

- Nissan Pixo 1.0

- Opel Astra 1.7 CDTI 110 EcoFlex & 130 EcoFle

- Opel Corsa 1.3 CDTI 75 EcoFlex & 95 EcoFlex

- Peugeot 107 1.0

- Peugeot 208 : toute la gamme, sauf 1.6 VTi & 1.6 THP

- Peugeot 308 berline 1.6 e-HDi 112 BVR

- Renault Clio IV 0.9 & 0.9 Eco2

- Renault Megane berline & coupé 1.5 dCi 90 & 1.6 dCi 130 Energy

- Renault Modus 1.5 dCi 75

- Renault Scenic 1.5 dCi 110 Energy

- Renault Twingo 1.2 LEV

- Seat Ibiza 1.2 TDI BVM

- Seat Leon 1.6 TDI 105 E-Ecomotive

- Seat Mii : toute la gamme, sauf 1.0 75 BVM

- Skoda Citigo : toute la gamme, sauf 1.0 75 BVM

- Skoda Octavia berline 1.6 TDI Greenline

- Smart ForTwo 1.0 61 & 71

- Suzuki Alto 1.0 BVM

- Toyota iQ 1.0 68 BVM

- Toyota Aygo 1.0

- Toyota Yaris 1.4 D-4D

- Volkswagen Golf 1.6 TDI 105 BlueMotion « 99 g »

- Volkswagen Polo 1.4 TFSI 140 BVR ; 1.2 TDI BVM

- Volkswagen up! : toute la gamme, sauf 1.0 75 BVM

- Volvo C30 1.6 D2 stop/start

- Volvo V40 1.6 D2

 

Cet article vous est proposé en partenariat avec les rubriques

BMW occasion et Peugeot occasion du site automobile.fr

Repost 0
Published by Jean Bourquin - dans Pratique (bonus-malus)
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 15:04

Bonus 9Le barème du bonus/malus en vigueur depuis le 1er janvier dernier a pour effet immédiat de réduire la part du bonus et d'augmenter sensiblement celle du malus. En clair, l'Etat ne veut plus perdre de l'argent avec ce dispositif, et il veut même commencer à en gagner. Notre liste, qui recense toutes les voitures « touchées » par ce nouveau barème, en témoigne.

Par Jean Bourquin

 

 

Bonus 12Le gouvernement ne veut plus payer. Il ne veut plus donner de l’argent à ces automobilistes qui, comme c’est curieux, se sont rués sur les voitures « bonussées » depuis que le dispositif est en place. En laissant à l’Etat, et en quatre ans, une ardoise de 1,5 milliard d’euros. Dans le même temps, les modèles « malussés » n’ont en effet pas rapporté les recettes escomptées, boudés qu’ils étaient par la clientèle. C’est humain, et c’était prévisible. D’où un léger problème d’équilibre entre les deux plateaux de la balance. Et des pertes sèches pour l’Etat.

 

Ces temps de générosité sont terminés. Pour le barème 2012, le gouvernement assèche le courant, en descendant de 5 points la part accordée aux bonus et en réduisant les montants alloués aux deux tranches de bonus effectives à des sommes symboliques. Soit 400 € pour la tranche « 61/90 g/km de CO2 » et 100 € pour la tranche « 91/105 ». Le résultat, bien sûr, ne surprendra personne.

 

 Bonus 3En mettant de côté les voitures électriques et les hybrides, qui permettent de bénéficier d’un bonus de respectivement 5 000 et 2 000 €, jusqu’à 110 g/km d’émission dans le second cas, le nombre de modèles « classiques » à moteur thermique donnant accès à un bonus se réduit comme peau de chagrin. Nous en comptons cinq pour la tranche à 400 euros - sept voitures au total, en combinant les motorisations et les carrosseries proposées – et un peu plus d’une cinquantaine de voitures pour la tranche à 100 euros, en rajoutant au calcul les diverses transmissions proposées. Ce n’est pas « bézef », étant entendu que le gros des troupes est composé de petits modèles, pures citadines et citadines polyvalentes, les familiales compactes « bonussées » se limitant à neuf représentantes, et les familiales, à deux.

 

CO2 (g/km)                           Barême en €

 < 50                                       bonus 5 000

51 à 60                                    bonus 3 500

61 à 90                                    bonus 400

91 à 105                                  bonus 100

106 à 140                                ni bonus ni malus

141 à 150                                malus 200

151 à 155                                malus 500

156 à 180                                malus 750

181 à 190                                malus 1 300

191 à 230                                malus 2 300

> 231                                      malus 3 600

 

Nous vivons à l'évidence les derniers instants de ce si vertueux bonus écologique. Et rien ne dit que la clientèle se ruera sur les voitures concernées. Franchement, que représentent 100 € quand on entend débourser un minimum de 15 000 € pour l’achat d’une automobile ? Autant, du coup, privilégier une motorisation plus sympathique, à la seule réserve qu’elle reste dans la tranche dite neutre. Dit autrement, nos gouvernants ne nous invitent guère à « l’éco-responsabilité » et se foutent donc de notre gueule...

 

Non seulement le gouvernement ne veut pas perdre de l’argent, mais il entend bien, en plus, en gagner. Et il s’en donne les moyens. En faisant débuter la part du malus à 141 g/km, en la saucisonnant en six tranches, contre quatre en 2011, et en alourdissant sensiblement la facture à chaque degré de l’échelle. Plus on monte, plus on « raque ». Autant dire qu’il va être très difficile d’y échapper dès que l’on partira en quête d’une voiture spacieuse et pratique, pas forcément puissante. C’est la raison d’être de la liste qui suit, qui indique, voiture par voiture, les conséquences pour ses dernières que provoquent les changements de tranches survenus depuis l’entrée en vigueur du nouveau barème le 1er janvier dernier.


Bonus 10Tout cela dit une chose essentielle : d’ici un an ou deux, et en fonction des mesures qui seront alors adoptées, le malus deviendra la règle, une sorte de « vignette » à peine déguisée, à ceci près que cette dernière se payait chaque année. De fait, le bonus disparaissant, ce sera au tour de la tranche dite neutre de se réduire à la portion congrue, le malus s’appliquant dès lors à des voitures déjà très méritantes. Un seul chiffre : 200. Le nombre de voitures qui n’étaient ni bonussées ni malussées l’an dernier et sont désormais affligées d’un malus, dans la tranche à 200 €. Ca fait mal.

 

Tout l’enjeu, pour les futurs acquéreurs d’un monospace ou d’un SUV, espèces automobiles dont les Français sont très friands, est même d’échapper au malus. Pour eux, c’est encore possible, tant que l’engin convoité n’est pas trop encombrant, et au prix d’énormes sacrifices en termes d’agrément de conduite.

 

A noter : la mesure qui dispense les familles nombreuses – trois enfants et plus – de payer le malus en cas d’achat d’un véhicule de ce type est toujours effective. On se console comme on peut.

 

Bonus 8Seconde leçon, la part des motorisations diesel dans le paysage automobile français, déjà prépondérante, sort encore plus renforcée ! On dit le diesel condamné, à moyen terme et arguments solides à l'appui, mais en France, cela n'en prend pas le chemin. Pas avec ce dispositif du bonus/malus qui favorise ce mode de carburation au détriment de l'essence. La parenthèse fermée, encore faut-il que lesdites motorisations diesel ne soient ni trop puissantes ni associées à une transmission autre que la boîte mécanique. Sinon, faut passer à la caisse…

 

Bonus 11Dans les faits, et à partir des familiales compactes, tout ce qui roule à l’essence est sanctionné, et si le lot comprend en plus une boîte robotisée, ou « pire encore » une automatique, sans même parler d’une transmission intégrale, l’affaire se corse. Bref, toutes les avancées technologiques qui rendent la motorisation essence – moins nocive pour la santé que la motorisation diesel, faut-il le rappeler - toujours plus attractive sur le plan financier, en raison d’une baisse significative de la consommation, ne servent pas à grand-chose. En France, du moins, nous l'avons dit. Idem en ce qui concerne tout ce qui améliore le confort de conduite – les fameuses boîtes citées, plus particulièrement les robotisées – et donc la sécurité. Il y a quelque chose d’aberrant dans ce dispositif dit du bonus/malus soit disant "écologique, quand il est aussi déséquilibré en tout cas.

 

Nous publions dans l'article suivant une liste exhaustive, dans laquelle vous retrouverez la voiture qui vous intéresse... et le bonus ou le malus qui lui est attribué. Bonne lecture...

J. B.

Repost 0
Published by Jean Bourquin - dans Pratique (bonus-malus)
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 15:03

Bonus 9Suite à notre article précédent, voici la liste exhaustive, en deux volets, des modèles commercialisés en France, avec le bonus ou malus qui leur est attribué.

 

- Cette liste a été établie à partir des émissions de CO2 en cours à la fin du mois de décembre 2011. Elle est donc susceptible d’évoluer rapidement, car les constructeurs ne vont bien sûr pas en rester là et tout faire pour diminuer lesdites émissions sur leurs modèles en mesure de passer d’une tranche de barême à une autre. A titre d’exemple, le Porsche Cayenne 3.0 TDI (le diesel) n’est qu’à 9 g/km de la tranche de malus à 750 €…

 

- Ne sont pas recensées les voitures qui ne sont ni bonussées ni malussées, à l’exception de celles qui étaient bonussées l’an dernier. Dans le lot figurent des modèles qui ne sont pas cités dans le reste de la liste car l’ensemble de leur gamme ni n’est bonussé ni malussé. C’est le cas, par exemple, de la nouvelle Mercedes Classe B.

- Les nouveaux modèles apparus dans le dernier trimestre 2011 et les modèles ayant été restylés dans le même laps de temps, ou encore ceux ayant bénéficié d’importantes modifications mécaniques, sont soulignés.

- Les abréviations BVM, BVR, BVA, CVT et 4x4 désignent respectivement les boîtes mécaniques, robotisées, automatiques et à variation continue, ainsi que la transmission intégrale. Chez les SUV, les versions ne recourant qu’à deux roues motrices sont désignées par l’abréviation 4x2.

- Les puissances des moteurs ne sont pas signalées, sauf dans le cas où un modèle bénéficie de plusieurs variantes d’un même moteur.

Bonne lecture... J. B. 

 

Leur bonus est de 5 000 €

 

Sont uniquement concernées les voitures électriques à ce jour commercialisées, soit :

Renault Fluence ZECitroën C-Zéro/Mitsubishi I-MiEV/Peugeot Ion

Chevrolet Volt/Opel Ampera

Nissan Leaf

Renault Fluence ZE

Renault Kangoo ZE

 

 

Les hybrides

 

Bonus à 2 000 €

Lexus CT 200hHonda Jazz 1.3 Hybrid

Honda Insight

Lexus CT 200h

Toyota Prius

Toyota Auris 136h

 

 

Ni bonus ni malus

Honda CRZAudi A6 2.0 TFSI Hybrid 

Honda Civic Hybrid

Honda CR-Z

 

 

 

Malus à 200 €

Lexus RX 450h 4x2 & 4x4

 

Malus à 750 €

Porsche PanameraAudi Q5 2.0 TFSi Hybrid

Infiniti M 3.5h 

Lexus GS 450h 

Porsche Panamera 3.0 Hybrid 

 

 

 

 

Malus à 1 300 €

Mercedes Classe S 400 Hybrid 

 

Malus à 2 300 €

VW TouaregBMW Série 7 ActiveHybrid 

BMW X6 ActiveHybrid

Lexus LS 600h 

Porsche Cayenne 3.0 Hybrid

Volkswagen Touareg 3.0 TFSI Hybrid

 

 

Malus à 3 600 €

Cadillac Escalade 6.0 Hybrid

 

Leur bonus est de 3 500 €

Aucune voiture à ce jour commercialisée ne rentre dans cette tranche.

 

Leur bonus passe de 800 à 400 €

 

Les citadines

Smart FortwoRenault Twingo : 1.5 dCi 75 & 85

Smart Fortwo berline & cabriolet : 0.8 cdi

 

 

 

 

 

Les polyvalentes

Seat Ibiza : 1.2 TDI E-ecomotive

Skoda Fabia : 1.2 TDI Greenline

Volkswagen Polo : 1.2 TDI BlueMotion

 

Leur bonus passe de 400 à 100 €

 

Les citadines

Toyota iQCitroën C1/Peugeot 107/Toyota Aygo : 1.0 BVM

Fiat 500 berline & cabriolet : 0.9 Twinair BVM & BVR ; 1.3 MJT (diesel)

Kia Picanto : 1.0 ; 1.2 BVM

Hyundai i10 : 1.0

Nissan Pixo : 1.0 BVM

Renault Twingo : 1.2 LEV 75 eco

Smart Fortwo : 1.0 61 & 71

Suzuki Alto : 1.0 BVM

Toyota iQ : 1.0 BVM

Volkswagen up! : 1.0 60 & 75 BlueMotion ; 1.0 60

 

Les polyvalentes

Alfa MitoAlfa Romeo MiTo : 1.3 JTD

Audi A1 : 1.6 TDI 90 & 105

Citroën C3 : 1.4 HDi ; 1.6 e-HDi 90 ; 1.6 HDi 90

Citroën DS3 : 1.6 e-HDi 90

Dacia Sandero : 1.5 dCi 75 & 90

Ford Fiesta : 1.6 TDCi Econetic

Kia Rio : 1.25 Stop & Start ; 1.4 CRDi Stop & Start

Lancia Ypsilon : 0.9 Twinair BVM & BVR ; 1.3 MJT

Mini berline & break : 1.6 D 90 & 112 BVM

Nissan Micra : 1.2 DIC-S

Opel Corsa : 1.3 CDTI 95

Peugeot 207 : 1.6 HDi 92 98 g.

Renault Clio berline : 1.5 dCi 90 94 g.

Seat Ibiza : 1.2 TDI

Toyota Yaris : 1.4 D4-D BVM & BVR

Volkswagen Polo : 1.2 TDI ; 1.6 TDI 90 BlueMotion

 

Les familiales compactes

Audi A3Audi A3 : 1.6 TDI-e 105

Dacia Logan berline : 1.5 dCi 75 & 90

Kia Cee’d : 1.6 CRDi 90 Active

Peugeot 308 berline : 1.6 e-HDi 112 BVR

Renault Mégane berline & break : 1.5 dCi 90

Seat Leon : 1.6 TDI 105 E-ecomotive

Volvo C30 : D2 DRIVe

 

Les familiales

Skoda Octavia berline : 1.6 TDI 105 Greenline

Volvo S40 & V50 : D2 DRIVe

 

Les cabriolets

Mini CabrioletMini Cabriolet : 1.6 D 90

 

 

 

 

 

 

Elles ne sont plus bonussées

 

Les citadines

Ford KaFiat Panda : 1.2 ; 1.3 JTD

Fiat 500 : 1.2 BVR

Ford Ka : 1.3 TDCi

Hyundai i10 : 1.2 BVM

Toyota Aygo : 1.0 BVR

 

 

 

Les polyvalentes

Suzuki SwiftCitroën C3 : 1.6 HDi 110

Citroën DS3 : 1.6 HDi 110

Fiat Punto Evo : 1.3 MJT 75 & 95 BVM & BVR

Ford Fiesta : 1.4 TDCi ; 1.6 TDCi

Hyundai i20 : 1.4 CRDi

Kia Cee’d : 1.4 CRDi

Mazda 2 : 1.6 MZ-CD

Peugeot 207 : 1.4 HDi ; 1.6 HDi 92

Renault Clio berline : 1.5 dCi 105

Renault Clio berline & break : 1.5 dCi 75 & 90

Seat Ibiza : 1.6 TDI 90 & 105

Skoda Fabia : 1.6 TDI 75, 90 & 105

Suzuki Swift : 1.3 DDiS

Toyota Yaris : 1.0 VVT-i

Volkswagen Polo : 1.6 TDI 90 & 105

 

Les familiales compactes

Citroën C4Citroën C4 : 1.6 HDi 90 ; 1.6 e-HDi 90

Ford Focus berline & break : 1.6 TDCi 95 & 115

Hyundai i30 : 1.6 CRDi 90

Opel Astra berline & break : 1.3 CDTi Ecoflex

Peugeot 308 berline : 1.6 HDi 92 ; 1.6 e-HDi 112 BVM

Renault Mégane berline & break : 1.5 dCi 110 BVM & BVR

Seat Leon : 1.6 TDI 105 Ecomotive

Toyota Auris : 90 D-4D 110 g.

Volkswagen Golf berline & break : 1.6 TDI 105 BlueMotion BVM & BVR (berline seulement pour BVR)

 

Les familiales

BMW Série 3BMW Série 3 berline : 320d EfficientD

Volkswagen Jetta : 1.6 TDI 105 BlueMotion

 

 

 

 

Elles sont désormais malussées à 200 €

 

Les polyvalentes

MiniCitroën DS3 : 1.6 THP 202

Fiat Punto Evo : 1.4 165 Abarth

Mazda 3 ???? :

Mini berline : 1.6 98 BVA, 122 BVA & 184 BVA

Mini break : 1.6 184 BVA ; 2.0 SD BVA

Peugeot 207 break : 1.6 VTi

Peugeot 207 berline & break : 1.4 

Seat Ibiza : 1.4 TSI 180

Skoda Fabia : 1.4 TSI 180

 

Les familiales compactes

Opel AstraAlfa Romeo MiTo : 1.4 T-Jet

Audi A3 : 1.8 TFSI BVR

Citroën C4 : 1.6 VTi ; 1.6 THP 156

Citroën DS4 : 1.6 VTi ; 1.6 THP 156 & 200

Fiat Bravo : 1.4 ; 1.4 Jet 120

Hyundai i30 berline & break : 1.4 

Kia Cee’d berline & break : 1.6 VVT ; 1.6 CRDi BVA

Lancia Delta : 1.4 T-Jet ; 1.9 MJT 190

Mazda 3 ???? : 1.6 MZR ; 2.2 MZR-CD

Opel Astra berline : 1.4 Turbo 140 BVA

Peugeot 308 berline : 1.4 VTi ; 1.6 VTi BVM

Renault Mégane berline & break : 1.4 TCe 130

Seat Leon : 1.4 125 ; 2.0 TDI 170 BVR

Subaru Impreza : 2.0 D

Volkswagen Golf berline : 1.4 80 ; 1.4 TSI 160 BVM ; 2.0 TDI 140 BlueMotion 4x4 ; 2.0 TDI 170 BVR

Volkswagen Golf break : 1.6 TDI 105 4x4 ; 2.0 TDI 140

Volkswagen Golf berline & break : 1.4 TSI 122 BVM

Volkswagen Golf Plus : 1.4 TSI BVR

 

Les familiales

Audi A5 sportbackAlfa Romeo 159 break : 2.0 JTD 170

Audi A4 berline : 2.0 TFSI BVM ; 2.0 TDI 143 CVT

Audi A4 break : 2.0 TDI 170

Audi A5 Sportback (berline) : 2.0 TDI 170 Quattro

BMW Série 3 berline : 318i ; 320d 4x4 

BMW Série 3 berline & break : 316i

Citroën C5 break : 2.0 HDi 140

Citroën C5 berline & break : 1.6 VTi

Chevrolet Cruze : 2.0 VCDi 125 & 163 BVM

Ford Mondeo berline & break : 2.0 TDCi 140 BVR & 163 BVR

Honda Accord break : 2.2 i-DTEC 150 BVM

Honda Accord berline & break : 2.2 i-DTEC 180

Hyundai i40 berline & break : 1.6 GDi (essence)

Mazda 6 berline & break : 2.2 MZR-CD 180

Mercedes Classe C berline : 180 CGi BVA ; 200 CGi BVA ; 250 CGi

Peugeot 508 berline : 2.2 HDi

Peugeot 508 berline & break : 1.6 VTi ; 1.6 THP BVM ; 2.0 HDi 163

Renault Laguna berline : 2.0 dCi 180

Seat Exeo : 2.0 TDI 170

Skoda Octavia break : 1.6 TDI 105 4x4 ; 2.0 TDI 140 4x4

Skoda Octavia berline & break : 1.4 TSI 122 ; 2.0 TDI 170 BVM

Volkswagen Jetta : 1.4 TSI 122 

Volkswagen Passat berline & break : 1.4 TSI 122 ; 2.0 TDI 170 4x4

Volkswagen Passat CC : 2.0 TDI 140 4x4 ; 2.0 TDI 170 BVR

 

Les routières

Skoda SuperbAudi A6 : 3.0 TDI Quattro

BMW Série 5 berline : 530d 4x4

Jaguar XF : 2.2 D

Mercedes Classe E berline : 200 CDI BVA

Skoda Superb berline : 2.0 TDI 170 BVM

Skoda Superb berline & break : 2.0 TDI 140 BVM

 

 

Les luxueuses

Mercedes Classe S : 250 CDI

 

Les cabriolets

VW Golf CabAudi A5 Cabriolet : 2.0 TDI 170

Audi TT Roadster : 2.0 TDI 170 Quattro

BMW Série 1 Cabriolet : 118d BVA ; 120d BVA ; 123d BVA

BMW Série 3 CC : 320d BVA

Lotus Elise : 1.6

Mercedes Classe E Cabriolet : 220 CDI BVM ; 250 CDI BVM

Mercedes SLK : 200 BVM & BVA (diesel ????)

Peugeot 207 CC : 1.6 VTi

Peugeot 308 CC : 2.0 HDi BVM

Renault Wind : 1.2 TCe

Renault Mégane CC : 1.9 dCi

Volkswagen Golf Cabriolet : 1.4 TSI BVM & BVR

Volkswagen Eos : 1.4 TSI

 

Les coupés

Hyundai VelosterAudi A5 : 2.0 TFSI 180 BVM & 211 BVM ; 2.0 TDI 170 Quattro

Audi TT : 1.8 TFSI

BMW Série 1 Coupé : 118d BVA ; 123d BVA

BMW Série 3 Coupé : 320d BVA

Hyundai Veloster : 1.6

Mercedes Classe C Coupé : 180 BVA

Mini Coupé : 1.6 122 BVA & 184 BVA 

Renault Laguna Coupé : 2.0 dCi 175

Volkswagen Scirocco : 1.4 TSI 122 ; 2.0 TDI 170 BVR

 

Les monospaces

Seat AlhambraCitroën C3 Picasso : 1.4 VTi ; 1.6 VTi

Ford C-Max court : 2.0 TDCi 140 BVR

Kia Venga : 1.4 VVT

Nissan Note : 1.6 BVM

Mercedes Classe A : 160 BVM ; 180 ; 160 CDI CVT ; 180 CDI CVT , 200 CDI CVT

Opel Meriva : 1.4 100 & 120

Opel Zafira Tourer : 1.4 Turbo 120 & 140 Stop & Start

Peugeot 5008 : 2.0 HDi 150

Renault Be Bop : 1.4 dCi 110

Seat Alhambra/Volkswagen Sharan : 2.0 TDI 115 & 140 BVM & BVR

Seat Altea & XL : 2.0 TDI 140 BVR

Volkswagen Touran : 1.2 TFSI ; 2.0 TDI 140 BVR

 

Les SUV

Land Rover EvoqueBMW X1 : 18d 4x4 BVM 

Dacia Duster : 1.5 dCi 110 4x4

Fiat Sedici : 1.6 4x2 & 4x4 ; 2.0 JTD 4x4

Hyundai ix35 : 1.6 GDi 4x2 ; 2.0 CRDi 136 4x2 & 4x4

Kia Sportage : 1.6 GDi 4x2 ; 2.0 CRDi 136 4x2 & 4x4 BVM

Land Rover Range Rover Evoque : 2.2 TD4 4x4 BVM

Mercedes GLK : 200 CDI 4x2 BVM & BVA ; 220 CDI 4x2 BVM & BVA

Mini Countryman : 1.6 184 4x2 ; 2.0 D 112 4x2 ; 2.0 SD 143 4x2 BVA

Mitsubishi ASX : 1.8 DI-D 4x2 & 4x4

Nissan Juke : 1.6 117 4x2 BVM & CVT

Nissan Qashqai long : 1.6 4x2

Peugeot 3008 : 2.0 HDi 150

Skoda Yeti : 1.2 TSI 4x2 BVM

Volkswagen Tiguan : 2.0 TDI 140 4x4 BVM

Volvo XC60 : D3 DRIVe 4x2 ; D3 4x4 BVM ; D5 4x4 BVM

Volvo XC70 : D3 DRIVe 4x2 ; D3 4x4 BVM ; D5 4x4 BVM

 

Leur malus passe de 200 à 500 €

 

Les citadines

Abarth 500 : toute la gamme, cabriolet y compris

 

Les polyvalentes 

Mini ClubmanCitroën C3 : 1.6 VTi BVA

Citroën DS3 : 1.6 VTi BVA ; 1.6 THP 150

Ford Fiesta : 1.4 BVA

Mini break : 1.6 98 & 122

Peugeot 207 berline : 1.6 VTi BVA

Renault Clio berline : 1.6 128

 

Les familiales compactes

Volkswagen Coccinelle 19Audi A3 : 1.8 TFSI BVM

Hyundai i30 : 1.6 CRDi 115 BVA

Kia Cee’d : 1.6 CRDi 115 BVA

Opel Astra berline : 2.0 CDTi BVA

Peugeot 308 berline : 1.6 THP 156 BVM

Renault Mégane berline & break : 2.0 dCi 160

Seat Leon : 1.8 TSI 160 BVR

Toyota Auris : 132 VVT-i

Volkswagen Golf Plus : 1.4 80 ; 1.4 TSI 122 BVM

Volkswagen Coccinelle : 1.4 TSI

Volvo C30 : D3 BVA ; D4 BVA

 

Les familiales

Chevrolet CruzeAudi A4 break : 2.0 TFSI ; 2.0 TDI 143 CVT

Audi A5 Sportback : 2.0 TFSI 180 BVM & 211 BVM ; 2.0 TDI 143 CVT

BMW Série 3 berline : 318i BVA

BMW Série 3 break : 320xd BVA

BMW Série 3 berline & break : 325d BVM & 330d BVM

Chevrolet Cruze : 1.6 16v ; 1.8 16v

Citroën C5 berline & break : 1.6 THP BVM ; 2.2 HDi BVM

Mercedes Classe C break : 180 CGi BVA ; 200 CGi BVA

Peugeot 508 break : 2.2 HDi

Renault Laguna break : 2.0 dCi 180

Saab 9-3 berline : 1.9 TTiD 160 BVA & 180 BVA

Seat Exeo : 2.0 TDI 143 CVT

Volkswagen Passat CC : 2.0 TDI 170 4x4

Volvo V50 : D3 BVA ; D4 BVA

Volvo S60 : D3 BVA , D4 BVA

Volvo S60 & V60 : T3 ; T4 BVM

 

Les routières

Mercedes Classe EAudi A7 : 3.0 TDI 204 Quattro

Mercedes Classe E berline : 220 CGi BVM ; 220 CDI BVA

Skoda Superb berline : 2.0 TDI 140 BVR

Skoda Superb break : 2.0 TDI 170 BVM

Volvo S80 : T4 BVM

 

 

 

Les cabriolets

Audi A3 Cabriolet : 1.8 TFSI BVR

Audi TT Roadster : 1.8 TFSI

BMW Série 1 Cabriolet : 118i BVM

Mercedes SLK : 250

Mini Cabriolet : 1.6 98 BVA, 122 BVA & 184 BVA

Peugeot 308 CC : 1.6 VTi

Volvo C70 : D3 BVM ; D4 BVM

 

Les coupés

Peugeot RCZAudi TT : 2.0 TFSI BVM

BMW Série 1 Coupé : 120i

BMW Série 3 Coupé : 320i ; 325d BVM ; 330d BVM

Mercedes Classe E Coupé : 220 CDI BVA ; 250 CDI BVA 

Peugeot RCZ : 1.6 THP 156 BVM

Volkswagen Scirocco : 1.4 TSI 160 BVM

 

 

Les monospaces

Citroën C4 PicassoCitroën C4 Picasso court : 1.6 THP

Ford C-Max court : 1.6 105 & 180

Ford C-Max long : 2.0 TDCi 115

Ford C-Max court & long : 2.0 TDCi 140 BVR

Ford S-Max : 2.0 TDCi 140 BVM & 163 BVM

Ford Galaxy : 2.0 TDCi 140 BVM & 163 BVM

Hyundai ix20 : 1.6

Kia Soul : 1.6

Mercedes Classe A : 180 BVM

Seat Alhambra/Volkswagen Sharan : 2.0 TDI 170 BVM & BVR

Seat Altea & XL : 1.4 TSI

Volkswagen Touran : 1.4 TSI BVR ; 2.0 TDI 170

 

Les SUV

Nissa QuashqaiBMW X1 : 18d 4x2 BVA , 20d 4x2 BVA & 4x4 BVM 

Ford Kuga : 2.0 TDCi 140 4x2

Nissan Qashqai court : 2.0 dCi 4x2

Seat Altea Freetrack : 2.0 TDI 140 4x4 & 170 4x4

Skoda Yeti : 1.2 TSI 4x2 BVR ; 2.0 TDI 170 4x4

Volkswagen Tiguan : 1.4 TSI 4x2

 

 

Elles gardent leur malus à 750 €

 

Les polyvalentes

Chevrolet Aveo : 1.4 BVA

Mini berline & break : 1.6 Turbo 211

Opel Corsa : 1.6 Turbo

Peugeot 207 berline : 1.6 THP

Renault Clio : 1.6 110

Suzuki Swift : 1.6 VVT

 

Les compactes

Dacia LoganAlfa Romeo MiTo : 1750 TBi

Citroën C4 : 1.6 VTi BVA

Dacia Logan break : 1.6 MPI

Lancia Delta : 1.8 T-Jet

Mazda 3 : ????

Opel Astra berline & break : 1.4 Turbo 140 BVA

Opel Astra berline : 1.6 Turbo

Peugeot 308 berline & break : 1.6 VTi BVA ; 1.6 THP 156 ; 2.0 HDi 163

Peugeot 308 berline : 1.6 THP 200

Renault Mégane : 2.0 TCe 180 ; 2.0 dCi 150 

Seat Leon : 1.8 TSI 160 BVM ; 2.0 TSI 211

Volkswagen Golf berline : 2.0 210

Volvo C30 : 2.0

 

Liste complémentaire dans l'article suivant...

Repost 0
Published by Jean Bourquin - dans Pratique (bonus-malus)
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 15:02

Bonus 9Voici donc la suite et fin de la liste complète des voitures commercialisées, assorties de leur bonus ou malus respectif…

J. B.

 

Elles gardent leur malus à 750 €

 

Les familiales

Peugeot 508Audi A5 Sportback : 1.8 TFSI ; 2.0 TFSI 180 & 211 4x2/4x4 ; 2.7 TDI ; 3.0 TDI

Audi A4 berline & break : 1.8 TFSI 120 & 160 ; 2.7 TDI ; 3.0 TDI

BMW Série 3 : 318i BVA ; 330i BVM & BVA (sauf break BVA : malus à 1 300 €) ; 325d BVA ; 330d BVA ; 335d

Citroën C5 berline & break : 1.6 THP BVA ; 2.0 HDi 163 BVA

Citroën C5 break : 2.2 HDi

Chevrolet Cruze : 2.0 VCDi 163 BVA

Ford Mondeo : 1.6 Ti-VCT 120 ; 1.6 SCTi 160 ; 2.0 SCTi 203 & 240 ; 2.2 TDCi BVM & BVA

Honda Accord : 2.2 i-DTEC BVA

Hyundai i40 : 1.7 CRDi 136 BVA

Mazda 6 : 2.0 MZR BVM & BVA

Mercedes Classe C berline & break : 180 CGI BVM ; 350 CGI

Mercedes Classe C break : 200 CGI BVM

Opel Insignia berline & break : 1.6 115 ; 2.0 CDTI 130 BVA & 160 BVA + 4x4

Opel Insignia berline : 1.8 ; 1.6 Turbo

Peugeot 508 : 1.6 THP BVA

Renault Laguna : 2.0 dCi 175

Saab 9-3 break : 1.9 TTiD 160 BVA & 180 BVA

Seat Exeo : 1.8 TSI 120 & 160 ; 2.0 TSI 200 & 210

Skoda Octavia berline & break : 2.0 TFSI

Skoda Octavia break : 2.0 TDI 140 4x4 ; 2.0 TDI 170

Volkswagen Passat : 1.8 TSI 160 ; 2.0 TSI 210 BVM & BVR (sauf break BVR : malus à 1300 €)

Volkswagen Passat CC : 1.8 TSI BVM & BVR ; 2.0 TSI BVM

Volvo S40 & V50 : 2.0

Volvo V60 : T4 BVR ; D3 BVA ; D5 BVA

 

Les routières

Jaguar XFAudi A7 : 2.8 FSI ; 3.0 TDI 245

Audi A6 : 2.8 FSI ; 3.0 TDI 245

BMW Série 5 berline & break : 525d ; 530d ; 535d

BMW Série 5 berline : 523i ; 528i BVM

BMW Série 5 GT : 530d ; 535d

Jaguar XF : 3.0 D 240 & 275

Mercedes Classe E berline & break : 350 CDI 4x2 & 4x4 (sauf break 4x4 : malus à 1 300 €)

Mercedes Classe E berline : 200 CGI

Mercedes Classe E break : 250 CGI ; 200 CDI BVA ; 220 CDI BVA

Mercedes CLS : 350 ; 350 CDI

Renault Latitude : 2.0 dCi 175

Saab 9-5 : 1.6 Turbo ; 2.0 TiD 160 BVA ; 2.0 TTiD 190

Skoda Superb : 1.4 TSI ; 2.0 TDI 140 4x4 ; 2.0 TDI 170 BVR & 4x4

Volvo V70 : T4 ; D3 BVA ; D5 BVA & 4x4

Volvo S80 : T4 BVR ; D3 BVA ; D5 BVA & 4x4

 

Les luxueuses

Audi A8Audi A8 : 3.0 TDI 204 & 250

BMW Série 7 courte : 730d

Mercedes Classe S courte : 350 CGI 4x2 ; 350 CDI 4x2

Porsche Panamera : 3.0 TDI

 

 

 

Les cabriolets

Mazda MX5Audi A3 Cabriolet : 1.8 TFSI BVM ; 2.0 TFSI BVM & BVR

Audi A5 Cabriolet : 1.8 TFSI ; 2.0 TFSI 180 & 211 ; 2.7 TDI ; 3.0 TDI

Audi TT Roadster : 2.0 TFSI BVM & BVR + 4x4

BMW Série 1 Cabriolet : 118i BVA

BMW Série 3 CC : 320i BVM & BVA ; 325i BVM ; 325d BVM & BVA ; 330d BVM & BVA

Mazda MX-5 : 1.8

Mercedes Classe E Cabriolet : 200 CGI BVM ; 350 CGI ; 220 CDI BVA ; 250 CDI BVA

Mercedes SLK : 350

Mini Cabriolet : 1.6 Turbo 211

Peugeot 207 CC : 1.6 THP

Peugeot 308 CC : 1.6 THP 156 BVM & BVA ; 1.6 THP 200 ; 2.0 HDi BVA

Renault Wind : 1.6 16v

Renault Mégane CC : 1.4 TCe ; 2.0 dCi

Saab 9-3 Cabriolet : 1.9 TTiD 160 BVA & 180 BVA

Volkswagen Eos : 2.0 TSI BVM & BVR

Volvo C70 : D3 BVA ; D5 BVA

 

Les coupés

VW SciroccoAudi A5 : 1.8 TFSI BVM & CVT ; 2.0 TFSI 180 CVT & 211 CVT ; 2.0 TFSI 211 4x4 BVM & BVA ; 2.7 TDI BVM & CVT ; 3.0 TDI BVM & BVR

Audi TT : 2.0 TFSI BVA & 4x4

BMW Série 3 Coupé : 320i BVA ; 325i BVM & BVA ; 330i BVM & BVA ; 325d BVA ; 335d

Mercedes Classe C Coupé : 180 BVM ; 350

Mercedes Classe E Coupé : 200 CGI BVM & BVA ; 250 CGI ; 350 CGI 252 & 306 ; 350 CDI

Mini Coupé : 1.6 Turbo 211

Peugeot RCZ : 1.6 THP 156 BVA & 200

Volkswagen Scirocco : 2.0 TSI 210

 

Les monospaces

Kia VengaChevrolet Orlando : 1.8 ; 2.0 VCDi 130 & 163 BVM

Citroën C4 Picasso court & long : 1.6 THP ; 2.0 HDi 163

Citroën C4 Picasso court : 1.6 VTi

Fiat Freemont : 2.0 D 140 & 170

Ford C-Max long : 1.6 105 & 180

Ford S-Max : 1.6 SCTi ; 2.0 TDCi 140 BVR & 163 BVR ; 2.2 TDCi BVM

Ford Galaxy : 1.6 SCTi ; 2.0 TDCi 140 BVR & 163 BVR ; 2.2 TDCi BVM

Kia Venga : 1.6 VVT

Mazda 5 : 1.8 ; 2.0

Nissan Note : 1.6 BVA

Mercedes Classe A : 160 BVA ; 180 BVA ; 200 BVM & BVA

Opel Meriva : 1.4 Turbo 140 ; 1.7 CDTI 100

Peugeot 5008 : 1.6 VTi ; 1.6 THP BVM ; 2.0 HDi 163

Renault Modus : 1.6

Renault Scénic court & long : 1.4 TCe ; 2.0 dCi 160

Renault Espace : 2.0 dCi 130 ; 2.0 dCi 150 BVM

Seat Altea court & long : 1.8 TSI

Seat Altea court : 1.4 TSI

Seat Alhambra & Volkswagen Sharan : 1.4 TSI BVM & BVR ; 2.0 TDI 140 4x4

Toyota Verso : 1.6 VVTi ; 1.8 VVTi ; 2.2 D-CAT 150 & 177

Volkswagen Touran : 1.4 TSI BVM

 

Les SUV

VW TiguanAudi Q3 : 2.0 TFSI 170 & 211 ; 2.0 TDI 177

Audi Q5 : 2.0 TDI 143 & 170 BVM

Audi A4 Allroad : 2.0 TDI 143 & 170

BMW X1 : 28i ; 18d BVA 4x4 ; 20d BVA 4x4 ; 23d

BMW X3 : 30d

Chevrolet Captiva : 2.2 VCDi 163 BVM & 184 BVM

Ford Kuga : 2.0 TDCi 140 4x4 & 163

Honda CR-V : 2.2 i-DTEC BVM

Hyundai Santa Fe : 2.2 CRDi BVM

Jeep Compass : toute la gamme

Kia Sportage : 2.0 CRDi 4x4

Kia Sorento : 2.2 CRDi BVM

Land Rover Range Rover Evoque : 2.2 TD4 150 4x4 & 190

Land Rover Freelander : 2.2 diesel 150 4x2 & 4x4 BVM

Mercedes GLK : 220 CDI 4x4 ; 250 CDI 4x4

Mercedes Classe M : 250 CDI ; 350 CDI

Mini Countryman : 1.6 98 BVA & 122 BVA ; 1.6 184 BVA 4x2 & 4x4 ; 2.0 D 112 4x4 & 143 4x4

Mitsubishi Outlander : 2.2 Di-D 177

Nissan Juke : 1.6 190 4x2 & 4x4

Nissan X-Trail : 2.0 dCi BVM

Opel Antara : 2.2 CDTi 163 4x2 & 4x4 ; 2.2 CDTi 184 BVM

Peugeot 3008 : 1.6 VTi ; 1.6 THP BVM & BVA ; 2.0 HDi 163

Renault Koleos : ?????

Saab 9-3X : 1.9 TTiD BVA

SsangYong Sorento : eXDi 200 4x2 & 4x4

Subaru Forester : toute la gamme

Subaru Outback : 2.0D

Toyota Rav4 : toute la gamme (excepté 150 D-CAT BVA 4x4 : malus à 1 300 €)

Volkswagen Tiguan : 2.0 TDI 140 BVR 4x4 &170

Volvo XC60 : D3 4x2 BVA & 4x4 BVA ; D5 BVA

Volvo XC70 : D3 4x2 BVA & 4x4 BVA ; D5 BVA

 

Leur malus passe de 750 à 1 300 €

 

Les polyvalentes

Renault Clio RSRenault Clio : 2.0 RS

 

 

 

 

 

 

Les familiales compactes

Lancia Delta : 1.8 T-Jet

Renault Mégane : 2.0 RS

Seat Leon : 2.0 TSI 265

 

Les familiales

Opel Insigna SWAlfa Romeo 159 berline : 1 750 TBI

BMW Série 3 break : 330i BVA

Citroën C5 berline & break : 3.0 HDi

Mercedes Classe C berline : 300 CDI 4x4

Opel Insignia break : 1.8 ; 1.6 turbo

Suzuki Kizashi : 2.4 VVT 4x2

Volkswagen Passat break : 2.0 TSI 210 BVR

Volkswagen Passat CC : 2.0 TSI BVR

Volvo S60 & V60 : T5 BVM & BVR

 

Les routières

Mercedes Classe EAudi A6 : 2.8 FSI Quattro ; 3.0 TFSI Quattro

Audi A7 : 2.8 TFSI Quattro ; 3.0 TFSI Quattro

BMW Série 5 berline : 535 4x4

BMW Série 5 break : 523i BVM & BVA ; 528i BVM & BVA

BMW Série 5 GT : 530d 4x4 ; 535d 4x4

Citroën C6 : 3.0 HDi

Mercedes Classe E berline : 300 CDI

Mercedes Classe E break : 200 CGi BVM & BVA ; 350 CDI 4x4

Mercedes Classe E berline & break : 350 BlueTEC (diesel)

Renault Latitude : 3.0 dCi

Volvo V70 : T5 BVM

Volvo S80 : T5 BVM

 

Les luxueuses

Jaguar XJBMW Série 7 courte & longue : 740d

Jaguar XJ : 3.0 D

Mercedes Classe S longue : 350 4x2 & 4x4

Mercedes Classe S courte & longue : 350 BlueTEC 4x4

 

 

Les cabriolets

Mazda MX5Audi TT Roadster : 2.0 TFSI 272 Quattro BVM & BVR

BMW Série 3 CC : 325i BVA ; 330i BVA

Mazda MX-5 : 2.0 MZR BVM & BVA

Mercedes Classe E Cabriolet : 200 CGi BVA ; 250 CGi ; 350 CDI

Renault Mégane : 2.0 TCe

 

 

Les coupés

Renault Laguna CoupéBMW Série 6 : 640i

Peugeot 407 Coupé : 3.0 HDi

Renault Laguna Coupé : 3.0 dCi

Volkswagen Scirocco : 2.0 R 265

 

Les monospaces

Chevrolet Orlando : 2.0 VCDI 163 BVA

Ford S-Max : 2.0 SCTi 203 ; 2.2 TDCi BVR

Ford Galaxy : 2.0 SCTi 203 ; 2.2 TDCi BVR

Peugeot 5008 : 1.6 THP BVA

Renault Scénic : 2.0 dCi 150

Renault Espace : 2.0 dCi 150 BVA ; 2.0 dCi 175

 

Les SUV

Skoda YetiAudi A4 Allroad : 2.0 TFSI BVM & BVR ; 3.0 TDI BVM & BVR

Audi A6 Allroad : 3.0 TDI BVM

Audi Q5 : 2.0 TFSI 180 & 211 BVM ; 2.0 TDI 170 BVR

Audi Q7 : 3.0 TDI 204

BMW X1 : 28i 4x4

Skoda Yeti : 1.8 TSI 4x4

Citroën C-Crosser/Peugeot 4007 : 2.2 HDi BVM & BVA

Dacia Duster : 1.6 4x4

Hyundai ix35 : 2.0 CRDi 184 4x4

Land Rover Freelander : TD4 150 4x4 BVA ; SD4 190 4x4

Mitsubishi Outlander : 2.2 DI-D 156

Nissan Qashqai court : 2.0 4x4 CVT

Nissan Qashqai court & long : 2.0 dCi 4x4 BVA

Nissan X-Trail : 2.0 dCi BVA

Porsche Cayenne : 3.0 TDI

Suzuki Grand Vitara court & long : 1.9 DDIs

Volkswagen Touareg : 3.0 TDI 204 4x4 & 245 4x4

 

Les tout-terrain

Jeep Wrangler courte : 2.8 CRD BVM

 

Leur malus passe de 1 600 à 2 300 €

 

Les familiales compactes

Audi A3Audi A3 : 2.0 TFSI 265 S3 ; 2.5 TFSI RS3

Mazda 3 : 2.3 Turbo

Subaru Impeza : 2.0 R (150 ch…)

Volkswagen Golf : 2.0 270

Volvo C30 : T5

 

Les familiales

Audi A5 sportbackAlfa Romeo 159 break : 1 750 TBI

Audi A4 berline & break : 3.0 TFSI Quattro

Audi A5 Sportback : 3.2 Quattro ; 3.0 TFSI Quattro

Honda Accord berline et & break : 2.4 i-VTEC

Lexus IS : 2.5

Mercedes Classe C break : 300 CDI 4x4

Suzuki Kizashi : 2.4 VVT 4x4

Volkswagen Passat : 3.6 4x4

Volkswagen Passat CC : 3.6 4x4

Volvo V60 : T5 BVA

 

Les routières

Mercedes CLSBMW Série 5 berline & break : 535i

BMW Série 5 GT : 535i 4x2 & 4x4

Cadillac CTS berline & break : 3.0

Mercedes Classe E break : 300 CDI

Mercedes Classe E berline & break : 350 CGi

Mercedes CLS : 500 ; 63 AMG

Volvo V70 : T5 BVR

Volvo S80 : T5 BVR

 

Les luxueuses

VW PhaetonAudi A8 courte & longue : 3.0 TFSI ; 4.2 FSI ; 4.2 TDI

Infiniti M : 3.7 ; 3.0d

Mercedes Classe S longue : 350 BlueTEC 4x4

Mercedes Classe S courte & longue : 500 4x2 & 4x4

Porsche Panamera : 3.6 BVR 4x2 & 4x4

Volkswagen Phaeton courte & longue : 3.0 TDI

 

Les cabriolets

BMW Z4Audi A5 Cabriolet : 3.2 FSI ; 3.0 TFSI Quattro

Audi TT Roadster : 2.5 TFSI Quattro

BMW Série 1 Cabriolet : 135i

BMW Série 3 CC : 335i

BMW Z4 : toute la gamme

Lexus IS 250 C : 2.5

Mercedes Classe E Cabriolet : 500

Mercedes SL : 300 ; 350

Porsche Boxster : toute la gamme

 

Les coupés

Hyundai-Genesis-coupe.jpgAudi TT : 2.5 TFSI Quattro

Audi A5 : 3.2 4x2 & 4x4

BMW Série 1 Coupé : 135i ; 3.0 M

BMW Série 3 Coupé : 335i

Hyundai Genesis : 2.0 T

Lotus Evora : 3.5 280

Mercedes CL : 500 4x2

Porsche Cayman : toute la gamme

Renault Laguna Coupé : 3.5

 

Les sportives de prestige

Porsche 911Porsche 911 : 3.4 BVM & BVR ; 3.8 BVM & BVR

 

 

 

 

 

 

Les monospaces

Mercedes Classe R : 300 CDI 4x2 ; 350 CDI 4x4 ; 350 BlueTEC 4x4 

SsangYong Rodius : 2.7 D 4x2

Volkswagen Sharan : 2.0 TSI

 

Les SUV

BMW X6Audi A6 Allroad : 3.0 TFSI ; 2.7 TDI ; 3.0 TDI BVA

Audi Q5 : 2.0 TFSI 211 BVR ; 3.2 FSI ; 3.0 TDI

Audi Q7 : 3.0 TDI 240

BMW X1 : 18i 4x2

BMW X3 : 28i ; 35i

BMW X5 : 30d ; 40d

BMW X6 : 30d  ; 40d

Chevrolet Captiva : 2.2 VCDi 163 4x2 BVA & 184 4x4 BVA

Honda CR-V : 2.0 i-VTEC ; 2.2 i-DTEC BVA

Hyundai Santa Fe : 2.2 CRDi BVA

Infiniti EX : 3.0d

Kia Sorento : 2.2 CRDi BVA

Land Rover Range Rover Evoque : 2.0 Si4 4x4

Mazda CX-7 : 2.2 MZR-CD

Mercedes GLK : 350 4x4 ; 350 CDI 4x4

Mercedes Classe M : 350

Nissan Qashqai court : 2.0 4x4 BVM

Nissan Qashqai long : 2.0 4x4 BVM & CVT

Nissan Murano : 2.5 dCi

Opel Antara : 2.4 4x2 ; 2.2 CDTi 184 4x4 BVA

SsangYong Kyron : 200 XDi

Volkswagen Tiguan : 2.0 TSI 4x4

Volvo XC60 : T5 4x2 ; 3.2 4x4

Volvo XC90 : D5

 

Les tout-terrain

Jeep Grand CherokeeJeep Grand Cherokee : 3.0 CRD 190 & 241

Jeep Wrangler longue : 2.8 CRD

Land Rover Discovery : 3.0 TDV6 211 & 256

Mitsubishi Pajero court & long : 3.2 DI-D

Nissan Pathfinder : 2.5 dCi BVM

Toyota Land Cruiser court & long : 190 D4-D

 

Leur malus passe de 1 600 à 3 600 €

 

Les familiales

Mitsubishi Lancer : 2.0 Turbo Evo

 

Les routières

Mercedes CLS : 63 AMG

Volvo V70 : T6 4x4

Volvo S80 : T6 4x4

 

Les luxueuses

BMW Série 7-copie-1BMW Série 7 courte & longue : 740i

Infiniti M : 3.7

 

 

 

 

 

Les coupés

Hyundai Genesis : 3.8

Lotus Evora : 3.5 360

 

Les monospaces

Lancia Grand Voyager : 2.8 MJt

 

Les SUV

VW TouaregBMW X5 : 35i

BMW X6 : 35i

Ford Kuga : 2.5 Turbo 4x4

Infiniti FX : 3.0d

Mercedes GL : 350 CDI

Porsche Cayenne : 3.6 BVA

SsangYong Kyron : 200 XDi BVA

SsangYong Rexton : 270 XDi

Subaru Outback : 3.6

Volkswagen Touareg : 3.6 FSI

 

Les tout-terrain

Nissan Pathfinder : 2.5 dCi BVA

 

Leur bonus passe de 2 600 à 3 600 €

 

Les familiales compactes

Subaru Impreza : 2.5 STi

 

Les familiales

BMW Série 3 : M3

Infiniti G : 3.7

Lexus IS : 5.0

Mercedes Classe C : 63 AMG

Opel Insignia : 2.8 Turbo 260 & 325

 

Les routières

BMW série 5BMW Série 5 berline : 550i

BMW Série 5 GT : 550i

Cadillac CTS : 3.6 ; 6.2

Jaguar XF : 5.0 385 & 510

Mercedes Classe E berline & break : 500 ; 63 AMG

Saab 9-5 : 2.8 Turbo 4x4

 

Les luxueuses

Audi A8 longue : 6.3 FSI

BMW Série 7 courte & longue : 750i ; 760i

Jaguar XJ : 5.0 385 & 510

Lexus LS : 4.6

Mercedes Classe S courte : 63 AMG 

Mercedes Classe S longue : 600 ; 65 AMG

Porsche Panamera : 3.6 BVM ; 4.8 4x2 & 4x4 ; 4.8 Turbo

Volkswagen Phaeton : 3.6

 

Les cabriolets

Nissan 370ZBMW Série 3 CC : M3

Mercedes SL : 500 ; 63 AMG

Nissan 370 Z Roadster & Coupé : 3.7

 

 

 

 

Les coupés

Audi A5 : RS5

BMW Série 3 Coupé : M3

BMW Série 6 : 650i

Cadillac CTS Coupé : toute la gamme

Mercedes Classe C Coupé : 63 AMG

Mercedes Classe E Coupé : 500

Mercedes CL : 600 ; 63 AMG ; 65 AMG

 

Les voitures de sport de prestige

Chevrolet Camaro coupé 04Audi R8 : toute la gamme

Chevrolet Camaro : toute la gamme

Chevrolet Corvette : toute la gamme

Jaguar XK : toute la gamme

Mercedes SLS : 63 AMG

Nissan GT-R : 3.8 Turbo

 

Les monospaces

Mercedes Classe R : 350 ; 500

SsangYong Rodius : 2.7 D 4x4

 

Les SUV

Land Rover RangeAudi Q7 : 3.0 TFSI 272 & 333 ; 4.2 TDI ; 6.2 TDI

BMW X5 : 50i ; 4.4 M

BMW X6 : 50i ; 4.4 M

Cadillac SRX : 3.0 V6

Cadillac Escalade : toute la gamme

Hyundai ix55 : 3.0 CRDi

Infiniti EX : 3.7

Infiniti FX : 3.7 ; 5.0

Land Rover Freelander : i6

Land Rover Discovery : 5.0

Land Rover Range Sport : toute la gamme

Land Rover Range Rover : toute la gamme

Lexus RX : 350

Mercedes GL : 450 ; 350 BlueTEC

Nissan Murano : 3.5

Porsche Cayenne : 3.6 BVM ; 4.8 ; 4.8 Turbo

Saab 9-4X : toute la gamme

SsangYong Kyron : 270 XDi

Volvo XC60 : T6 4x4

Volvo XC90 : 3.2

 

Les tout-terrain

Jeep Grand CherokeeJeep Grand Cherokee : 3.6 ; 5.7

Land Rover Defender : toute la gamme

Mercedes Classe G : toute la gamme

Toyota Land Cruiser SW : 4.5 D4-D

 

 

 

Tous les modèles des marques suivantes sont malussés à 3 600 € :

Aston Martin ; Bentley ; Bugatti ; Ferrari ; Lamborghini ; McLaren ; Maserati ; Maybach ; Rolls Royce.

Repost 0
Published by Jean Bourquin - dans Pratique (bonus-malus)
commenter cet article

Auto Panorama, C'est Qui ?

  • : autopanorama.info
  • autopanorama.info
  • : Toute l'actualité automobile ! Les derniers essais, les nouveautés, les concept cars, les dernières nouvelles économiques. Et de nombreux bonus (vidéos, histoire...)
  • Contact

auto panorama, c'est quoi ?


Auto Panorama est un nouveau site d’information de l’actualité automobile, réalisé et dirigé par un essayeur spécialisé qui a exercé ses talents pendant plus de vingt ans dans les rédactions les plus prestigieuses (l’Automobile Magazine, l’Auto Journal, VSD et beaucoup d’autres).

" Eh oui, vingt ans déjà que je lime le bitume sur toutes les routes et les circuits du monde, au volant de toutes les voitures de production, de sport et même de compétition...
Aujourd’hui, j’ouvre avec vous un nouveau chapitre, sur internet cette fois, toujours avec la même rigueur, toujours avec la même passion, malgré ces temps difficiles. Mais tant qu’il y aura des hommes pour aimer voitures…
Ici, vous trouverez tous les derniers essais, toutes les nouveautés, les concept cars, tout ce qui fait une actualité riche, foisonnante, passionnante…
Alors, vous montez avec moi ? "


Jean-Michel Cravy

Recherche

Le plein de videos

Le plein de vidéos intéressantes, amusantes, excitantes...
C'est ici !

Archives